×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Provinces du Nord : L'Agence orchestre les actions de développement

Par L'Economiste | Edition N°:238 Le 11/07/1996 | Partager


Le premier Conseil d'Administration du 15 juillet marquera le démarrage de l'Agence pour la promotion des Provinces du Nord.
Autonomie financière, flexibilité et transparence sont les caractéristiques de cette structure.


La première réunion du Conseil d'Administration de l'Agence pour la promotion et le développement économique et social du Nord se tiendra le 15 juillet, soit un mois après la nomination de M. Hassan Amrani. Le Conseil est composé de la Primature et de neuf autres ministres. Les 11 présidents des assemblées provinciales participent aux travaux du Conseil avec voix consultatives.

L'Agence démarrera avec le soutien de l'Etat, le temps d'établir une stratégie et un plan d'action en fonction des objectifs qui lui sont assignés. Il s'agira ensuite de fédérer une assistance de bailleurs de fonds pour soutenir son action.
Placée sous la tutelle du Premier ministre, l'Agence est un établissement public doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière. La zone d'intervention comprend 11 provinces et préfectures couvrant 10% du territoire et comptant 5 millions d'habitants.

L'Agence est chargée de concevoir et de proposer au gouvernement une stratégie de programmes sociaux et économiques intégrés.

Sur la base des projets prévus par les Ministères et les collectivités locales, elle recherchera, en concertation avec les parties concernées, l'ordre des priorités d'exécution, en veillant à la maximisation des effets directs et indirects sur la région.
Outre l'aménagement des zones industrielles, des routes et aéroports, les projets d'infrastructures porteront sur l'éducation, la culture et la santé.

L'Agence propose et étudie la mise en oeuvre de projets spécifiques qui peuvent être réalisés, soit par l'Etat, soit par le secteur privé. Elle a la possibilité de suivre pour le compte de l'Etat leur réalisation.

Par ailleurs, l'Agence élabore des montages financiers en mobilisant des ressources financières auprès de l'Etat, des collectivités locales, d'organismes publics ou privés, nationaux ou internationaux. Elle peut lancer des emprunts intérieurs et extérieurs et bénéficier de dons. Ainsi, "sa flexibilité" doit lui permettre de drainer rapidement des ressources supplémentaires pour compléter les montages financiers existants.

En contrepartie, le directeur de l'Agence est soumis au contrôle semestriel a posteriori d'une commission d'experts désignés par le ministre des Finances. Le système de contrôle interne mis en place est également évalué par cette commission.
Les spécificités de l'Agence des Provinces du Nord , à savoir l'autonomie financière, la flexibilité et le contrôle a posteriori, renvoient à la réforme du statut du Ministère de la Privatisation préconisé par M. Abderrahmane Saaïdi.
Concrètement, la démarche de l'Agence revêt trois volets.

En premier lieu, elle doit assister les ministères dans la réalisation des projets d'infrastructure destinés à désenclaver la région. En second lieu, elle est tenue de mettre en valeur les atouts de la région pour la promotion des investissements privés et de faire aboutir les projets (le capital risque est ici envisagé).

Enfin, elle doit être à l'écoute des usagers et faire participer la population locale à la conception et à la réalisation des projets.
L'Agence sera, entre autres, le catalyseur pour l'application des programmes pilotes en faveur des Provinces du Nord conçus et mis en place par l'UE.

M K.


Monsieur Provinces du Nord


M. Hassan Amrani a été nommé le 20 juin dernier directeur de l'Agence pour la promotion des Provinces du Nord.

Economiste de formation et lauréat du Cycle Supérieur de l'ISCAE, M. Amrani a intégré la SNI en 1979 pour son service civil avant de rejoindre en 1981 le département du Premier ministre en qualité de chargé d'études. Depuis 1986, il est chargé de mission auprès du Premier ministre et coordonnateur de l'administration de la Privatisation en 1991. Tout au long de sa carrière, M. Amrani s'est occupé notamment des travaux de commissions interministérielles des zones industrielles, des arbitrages soumis au Premier ministre des problèmes opposant les entreprises à l'Administration, du projet de mise en place du Guichet unique des investisseurs et des travaux de restriction des entreprises publiques en difficulté.

Dans le cadre de la privatisation, il a assumé l'organisation administrative et technique de l'Administration. Par ailleurs,
M. Amrani a participé aux côtés de M. Saaïdi à la mise en place de la stratégie de transfert, à la programmation des opérations et des négociations de contrats. Il a également pris part aux négociations avec les institutions multilatérales pour la mobilisation des fonds d'assistance.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc