×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Propriété industrielle
Hausse de la création d'entreprises en 2003

Par L'Economiste | Edition N°:1721 Le 09/03/2004 | Partager

. Stagnation chez les commerçants…. …Et augmentation pour les sociétésAu cours de l'année 2003, l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) a reçu, en termes de centralisation des inscriptions au Registre du commerce (RC), 73.507 modèles de personnes physiques et morales et 26.000 actes (statuts, PV). Il a également reçu 30.000 états de synthèse déposés par les sociétés au RC, soit une hausse de 15% par rapport à 2002. En matière de création d'entreprises, elles ont été 35.979 personnes physiques et 10.739 personnes morales a avoir déposé leurs immatriculations. Ce qui représente une stagnation des créations des commerçants et une augmentation de 16% des créations de sociétés par rapport à 2002. La répartition régionale des immatriculations au RC des personnes morales confirme quant à elle la concentration des sociétés commerciales dans la région du Grand Casablanca. Celle-ci s'accapare 38% de l'ensemble des inscriptions, suivie de Tanger-Tétouan et Rabat-Salé-Zemmour-Zaïr avec respectivement 12 et 11%. Concernant les personnes physiques, la région du Grand Casablanca représente 15% des immatriculations suivie du Souss-Massa-Deraa avec 11% et des régions Tanger-Tétouan et Oriental avec 9% chacune. Les personnes morales ont, en revanche, plus percé dans la région de Marrakech-Tensift (activité touristique oblige) enregistrant une augmentation de 51% des inscriptions. La région de Fès-Boulmane a également réalisé une augmentation de 31%, alors que la plus forte diminution revient sans contestation à celle d'Oued Eddahab-Lagouira (-35%).Par ailleurs, la répartition des immatriculations par nature juridique révèle, encore cette année, la prédominance de la SARL au cours des 11 premiers mois de l'année 2003, avec 81% des créations (7.546 nouvelle créations). Depuis la promulgation de la loi sur les sociétés, cette forme bat à plate couture la SA dont les conditions de mise en oeuvre ont fait fuir les investisseurs. En 2003, la SARL a été suivie de très loin par la SNC (Société au Nom Collectif) avec 16% du total des entreprises créées (1.553), alors que la SA n'a été choisie que par 141 sociétés, soit 2%. Quoi qu'il en soit, la SNC et la SARL ont connu une progression par rapport à la même période de l'année 2002 en ayant respectivement réalisé +29% et +8%. La SA a, quant à elle, chuté de 30% par rapport à l'année dernière.Par secteur d'activité, le Commerce et les Services affichent une bonne forme. Ils ont représenté respectivement 40 et 31% du total des sociétés immatriculées au cours des onze premiers mois de 2003. Ils ont été suivis des BTP (17%) et de l'industrie avec 9% du total. Une comparaison avec la même période de l'année 2002 apporte la preuve d'une évolution positive de tous les secteurs. Il s'agit, entre autres, de l'Agriculture et Pêche avec plus de 30%, ainsi que du Commerce et Services avec une hausse de 21% chacun. Les radiations ont également réalisé une augmentation au cours des onze premiers mois 2003. Aussi, l'OMPIC a-t-il enregistré 576 radiations de personnes morales (+26% par rapport à 2002) et 4.205 de personnes physiques, soit plus 10% par rapport à l'année précédente. La répartition régionale des suppressions de personnes morales au cours de la même période montre que celles-ci se sont le plus effectuées dans la région du Grand Casablanca et de Rabat-Salé-zemmour-Zaïr avec respectivement 33,3 et 15% du total. Dans la même optique, les plus fortes progressions de radiations de personnes morales sont relevées dans les régions de Meknès-Tafilalt et Doukkala-Abda avec +140 et +125% chacune. Du côté des activités, c'est encore une fois le commerce qui a le plus souffert des radiations en 2003 avec 39,1% du total.


Consultations

Dans le cadre des recherches sur le fichier du Registre central du commerce (RCC), l'OMPIC a répondu en 2003 à 6.543 demandes de renseignements sur les entreprises inscrites au RC. L'Office a de ce fait enregistré une augmentation de 8% par rapport à 2002. Concernant les états de synthèse, 3.013 consultations de bilans d'entreprises ont été effectuées au cours de l'année 2003. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc