×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Dossiers

Projet "Nassim": 10.750 nouveaux logements

Par L'Economiste | Edition N°:445 Le 17/02/1999 | Partager

Le lancement de la 2ème tranche du projet Nassim est prévu pour le mois de septembre 1999. L'opération consistera en la réalisation de 10.750 logements. En attendant, les 300 logements restant de la première tranche devront s'achever vers le mois de mars.

L'opération de relogement de la population concernée par l'aménagement de l'Avenue Royale est en bonne voie. La première tranche du projet "Nassim" qui consiste à reloger 2.700 ménages devra s'achever vers le mois de mars. Jusqu'à maintenant, la Société Nationale d'Aménagement Communal (SONADAC) initiatrice de ce projet, a réalisé 2.000 logements.
Une opération jugée d'une grande importance, puisqu'elle concerne également les familles victimes des inondations du quartier Boujdour et de l'ancienne Médina. En effet, 460 logements parmi les 2.700 ont été programmés pour reloger ces familles. La SONADAC a par la même occasion mis à la disposition des bidonvillois situés sur le site Nassim quelque 340 logements. Pour réussir cette opération de relogement qui présente un caractère social évident, la SONADAC a pris en charge les deux tiers du prix de chaque logement. Quant au tiers restant, "de larges facilités de paiement ont été accordées aux attributaires", a souligné M. Ouanaya, directeur technique de la SONADAC.
Le projet "Nassim" comprend, outre les logements, des équipements administratifs et socio-éducatifs (école, collège, crèches, poste de police...). "L'objectif est de permettre une meilleure intégration des familles dans leur nouveau environnement", explique M. Ouanaya.
Le coût de cette première tranche est estimé à 500 millions de DH. En attendant que cette opération soit achevée, la SONADAC a déjà entamé des discussions avec un groupement d'entreprises portugaises pour la réalisation de la 2ème tranche. Un protocole d'accord portant sur la réalisation de 10.750 logements a déjà été signé. Outre l'offre technique qui répond aux prescriptions, le groupement portugais compte participer au financement de l'opération à hauteur de 70 millions de Dollars (600 millions de DH). 50% de cette somme constituera un crédit d'aide dont le taux est bonifié par l'Etat portugais sur 23 ans, avec un délai de grâce de 18 ans.
Selon M. Ouanaya, les travaux de réalisation de cette tranche devront commencer au mois de septembre 1999. Les délais d'exécution sont estimés à 50 mois.
Parallèlement, la SONADAC a lancé au niveau de la même opération le projet "Nassim Islane" au profit des enseignants de l'Université Hassan II Aïn Chock. Dans ce cadre, une convention tripartite a été signée entre l'Université Hassan II, la Communauté Urbaine de Casablanca et la SONADAC. Les travaux de viabilisation de ce projet, qui porte sur 70 hectares, ont déjà commencé. Les travaux de construction de 200 logements devront être lancés vers le mois d'avril prochain.

Adil BOUKHIMA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc