×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Projet de Loi de Finances: Oualalou fait la cour aux conseillers

Par L'Economiste | Edition N°:512 Le 21/05/1999 | Partager

· Un code de la décentralisation est en cours de préparation
· Un fonds spécial destiné aux régions sera créé cette année


Le calendrier de la Chambre des Conseillers est serré. Les travaux de la Commission des Finances, de l'Equipement, de la Planification et du Développement Régional ont démarré une semaine après l'exposé de M. Fathallah Oualalou du projet de Loi de Finances devant la seconde Chambre le 21 mai. Le ministre de l'Economie et des Finances a présenté la même vision qu'il développe depuis plus d'un mois. La seule différence de faille: l'importance des collectivités locales et des chambres professionnelles dans son discours. C'est normal! L'écrasante majorité des conseillers proviennent de ces instances. M. Oualalou a rappelé que les budgets d'investissements des collectivités sont essentiellement affectés à l'amélioration du cadre de vie des populations à travers la réalisation des réseaux de voirie et d'assainissement, la construction d'établissements culturels, sportifs ainsi que la création d'unités économiques. Le montant global relatif à ce type d'investissement est de l'ordre de 6 milliards de DH. Ce montant est appelé à croître.
Pour cela, le gouvernement compte engager un partenariat avec les chambres professionnelles, les conseils régionaux, provinciaux et municipaux. Le but est de mettre en place un environnement capable de relever les défis de la mondialisation. Pour y parvenir, plusieurs chantiers sont au programme. Celui qui arrive en tête concerne le code de la décentralisation en cours de préparation. Il devra non seulement réformer le dahir de 1976 des collectivités locales. Ce chantier va de pair avec la mise en place des conditions de la décentralisation, améliorant ainsi les performances de l'Administration.
La gestion des affaires communales et régionales exige l'implication et la participation du citoyen, lance de la tribune M. Oualalou. Selon lui, le gouvernement est déterminé à apporter son appui pour l'élaboration d'une planification régionale. Celle-ci permettra le développement économique et social et soutenir les efforts destinés à atténuer les décalages régionaux.
Autre chantier, la création d'un fonds spécial qui sera alimenté par le produit de 1% de l'IGR et de l'IS. Le but est de donner une nouvelle impulsion aux régions pour leur permettre de jouer pleinement leurs rôles.
Les chambres professionnelles ne sont pas en reste. Elles sont invitées à mieux participer à l'organisation de la profession, la modernisation des entreprises et à la découverte des opportunités d'investissements.
M. Oualalou a expliqué que la nouvelle stratégie de l'aménagement du territoire intégrera le développement régional. Septembre prochain verra le lancement d'un débat national sur cette question et devra aboutir à l'élaboration d'un code national qui prendra en compte les spécificités régionales.

Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc