×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Produits pétroliers: Le détail de la hausse des prix

    Par L'Economiste | Edition N°:587 Le 03/09/1999 | Partager

    · Le gasoil grimpe de 5,3% et l'essence de plus de 4%
    · Le fuel enregistre la plus forte hausse


    Décidément ça n'en finit pas! confie un automobiliste au lendemain de l'annonce de la hausse des prix des carburants. C'est en effet la deuxième augmentation en moins de quatre mois pour l'ensemble des produits pétroliers de base. Ainsi, l'essence super est passée à 7,74 DH contre 7,41 DH, soit une progression de 4,5%. Pour sa part, l'essence ordinaire a augmenté de 4,2% pour atteindre 7,45 DH. Si le prix du pétrole lampant s'est stabilisé à 3,48 DH durant les quatre derniers mois, il a enregistré par contre une majoration de 7,8% à 3,75 DH. En ce qui concerne le gasoil, la croissance est de l'ordre de 5,3%. Son prix de vente monte ainsi à 4,75 DH. Avec 1.788 DH la tonne, c'est le fuel industriel qui a enregistré la plus forte hausse (+10,4%).
    Entrée en vigueur le 1er septembre, la majoration des prix de base des produits pétroliers devrait être appliquée en août dernier. Cette décision a été retardée par le gouvernement en raison des vacances. C'est la Caisse de Compensation qui a été désignée pour assurer dans une période provisoire le différentiel du prix. Le Ministère de l'Energie et des Mines indique par ailleurs que la révision à la hausse des prix des carburants est devenue incontournable dans la mesure où de nouvelles augmentations ont été enregistrées dans les cotations internationales le mois dernier. Il fallait, notent les responsables du Ministère, sauvegarder les équilibres généraux de la Caisse.
    La majoration des prix des carburants est donc attribuée à la tendance haussière des cours mondiaux. En effet, les prix pétroliers qui ont atteint en juillet dernier leur plus haut niveau depuis deux ans, se sont envolés sur les places internationales après la réunion de Caracas le week-end dernier. Lors de cette rencontre, il a été décidé de maintenir la production pétrolière à la baisse par l'Arabie Saoudite, le Mexique et le Venezuela. En juin, les cotations des produits pétroliers finis ont enregistré une hausse de 25% pour l'essence super et 27% pour le gasoil. Le 20 août dernier, le prix du baril du pétrole a approché les 21 Dollars. Un record qui n'a pas été atteint depuis 1997.
    Reste qu'en dépit de l'augmentation des tarifs des carburants, les prix intérieurs sont inférieurs aux niveaux records enregistrés en octobre 1997, souligne le Ministère de tutelle. En effet, l'essence atteint 7,98 DH pour le super et 7,68 DH pour l'ordinaire alors que le gasoil est passé à 5,17 DH.

    Mohamed DOUYEB

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc