×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Produits pétroliers: L'année 2001 s'annonce morose

    Par L'Economiste | Edition N°:1156 Le 03/12/2001 | Partager

    . Hormis les GPL et le gasoil, les ventes pour l'ensemble des produits sont en baisse. Le fuel continue de reculer. La diésélisation du parc auto entraîne une forte hausse de la consommation de gasoil qui devient problématiqueL'année 2001 devrait se terminer sur un recul d'un peu plus de 2% dans les ventes de produits pétroliers. Hors fuel, les prévisions tablent sur une augmentation de la consommation de 2,5%, bien que les chiffres ne soient disponibles qu'à fin août 2001. La conjoncture est franchement mauvaise pour une économie qui est en principe en développement. Déjà en 2000, le marché avait accusé un recul de 7,4%. Hors fuel, les ventes ont quasiment stagné à 0,5%. Cette année, le secteur espère limiter la baisse à 2,1%, bien qu'à fin août dans le réalisé, la chute des ventes est de 1,8%. Evidemment, c'est la consommation de fuel qui tire les chiffres vers le bas. Celle-ci devrait encore reculer de 17,3% en 2001 en raison du désengagement de l'ONE vis-à-vis de ce combustible du fait de l'augmentation de la part de la production concessionnelle et des importations d'électricité. Cette baisse de la consommation du fuel ne laisse pas les opérateurs indifférents et pose même des problèmes à La Samir qui, elle, doit chercher des débouchés. La problématique est d'autant accrue que la diésélisation du parc automobile pousse la consommation de gasoil vers le haut, entraînant une augmentation de la production de fuel. Autre difficulté, la croissance des ventes de gasoil, incite La Samir compte tenu de sa sous-capacité dans ce combustible, à recourir aux importations. Pour la fin 2001, il est prévu une hausse de 4% de la consommation. Avec les gaz de pétrole liquéfiés, ce sont les seuls chiffres positifs auxquels le secteur s'attend. Au niveau des GPL, le propane devrait connaître un bond en termes de croissance, bien que ce soit le butane en quantité qui soit plus important, près d'un sixième de la consommation totale des produits pétroliers. Ce produit, lui, affiche une progression constante d'une année sur l'autre. Concernant le propane, ce combustible, fortement consommé par les céramistes, semble profiter du boom de l'immobilier. De plus, les prix de ce combustible ont connu une chute sur le deuxième trimestre encourageant sa consommation, notamment par les utilisateurs de butane qui n'hésitent pas à passer au propane lorsque les cours deviennent intéressants. En volume, globalement ce sont 6,08 millions de tonnes métriques qui seront mises sur le marché local en 2001. Le gasoil devrait à lui seul représenter près de la moitié de ce volume total.Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc