×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Production concessionnelle d'électricité : ABB et CMS Power retenues pour Jorf

    Par L'Economiste | Edition N°:166 Le 09/02/1995 | Partager

    La première phase de négociation du projet de Jorf Lasfar est close. Le gouvernement retenu est composé de ABB (Asea Brow Boveri) et CMS Power , ABB, d'origine helvético-suédoise, s'affiche comme le premier constructeur de centrales thermiques dans le monde. CMS Power est, quant à elle, une compagnie américaine spécialisée dans l'exploitation des unités privées de production électrique. CMS Power est précisément spécialisée dans celles brûlant le charbon(1).

    Après avis de présélection, quatre groupements ont répondu à l'appel d'offre lancé par l'ONE. Les offres de trois groupements ont été analysés techniquement. Il s'agit bien entendu de ABB et CMS Power, ainsi que du consortium comprenant Cogen, AES et General Electric et du groupement européen composé d'Endesa, General Power et EDF. Il est indiqué, auprès de l'ONE, que le groupement ABB et CMS Power a été retenu pour la phase final des négociations car "il présente les meilleurs garanties pour la concrétisation du projet".

    Le critère principal de sélection a été le prix de cession de l'électricité à l'ONE. Le prix fixé sera appelé à évoluer selon les mécanismes préétablis. En effet, il est indiqué au niveau du décret-loi n° 2-94-503 du 23 septembre 1994 portant modification du Dahir de création de l'ONE que "les conditions d'équilibre économique prévues par la convention doivent être maintenues pendant la durée d'exécution de ladite convention".

    La seconde phase des négociations aura pour objectif de finaliser les contrats. Des points demeurant néanmoins en suspens tels que le financement ou la gestion du parc à charbon. Le groupement retenu aura à gérer le parking à charbon pour les besoins de la centrale de Jorf Lasfar et également pour ceux des autres centrales de l'ONE. Entre le déchargement des navires et l'arrivée de la marchandise au parking à charbon intervient l'ODEP. Le groupenement retenu souhaiterait maîtriser l'ensemble de la chaîne.

    La seconde phase des négociations devra être finalisée d'ici trois mois, date à laquelle la convention entre l'ONE et le groupement ABB et CMS Power devra être signée. Par ailleurs, la convention ne stipulerait pas des avantages dérogatoires à la loi marocaine, notamment concernant les mesures fiscales ou sociales.

    Le montant de l'investissement privé est pour le moins considérable. Il se chiffre, selon des sources proches de l'ONE, à 15 milliards de DH.

    ABB et CMS Power obtiendront la jouissance des tranches I et II de Jorf, gérées actuellement par l'ONE, au moment où ils lanceront la construction de Jorf II et III, courant 1996. La durée des travaux de construction est estimée à 5 ans. Quant à Jorf IV et VI, il en est fait mention dans l'appel d'offres mais sans plus de précision. Pour leur mise en place, un nouveau contrat devra être négocié. Mais l'échéance n'est pas encore fixée.

    Le montant de la cession du droit de jouissance de Jorf I et II s'élève entre 9 et 10 milliards de DH. Le groupement retenu devra verser à l'ONE ce montant sur une période de 10 ans. Le reste de l'investissement correspond à la construction de Jorf II et III. Ces dernières centrales seront conçues pour brûler uniquement le charbon. Selon des cadres de l'ONE, la construction de centrales poly-combustibles à l'image de Jorf I et II coûtent excessivement cher. De plus, il est estimé que la sécurité liée à la disponibilité des sources énergétiques est observée par la polyvalence des deux premiers groupes.

    La centrale de Jorf Lasfar (4 unités de 330 MW chacun) aura une puissance installée de 1.300 M.W. La puissance installée à Jorf dépasse la puissance d'une centrale nucléaire. L'avantage de Jorf est qu'il est fractionnée en plusieurs groupes, ce qui permet de dépasser le problème lié à la capacité du réseau. La concession de la production électrique intègre le plan de restructuration de la production électrique au Maroc. L'objectif étant de promouvoir les investissements privés afin que l'offre électrique soit équivalente à la demande, ou en d'autres termes pour éviter les problèmes de délestage.

    Enfin, rappelons que l'ensemble des groupes de Jorf sont des ouvrages publics dont l'Office ne perd pas la propriété. Le transfert de jouissance des centrales I et II est pour une durée déterminée de 30 années. Au terme de cette période, les centrales seront restituées à l'ONE. Les tranches III et IV deviendront également la propriété de l'ONE.

    Laïla TRIKI

    (1) Les centrales générées par CMS Power totalisent 5.000 MW. ABB compte dans ses réalisations 450 centrales thermiques à vapeur et 10 centrales à cycles combinés qui ont été mises en service entre 1991 et 1993. Au chapitre de la production indépendante. ABB a participé à la mise en place de centrales à cycles combinés totalisent 2.400 MW. Le chiffre d'affaires d'ABB a atteint, en 1993, 28,3 milliards de Dollars.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc