×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Procter & Gamble rachète Gillette

Par L'Economiste | Edition N°:1948 Le 31/01/2005 | Partager

Procter & Gamble, géant américain des cosmétiques et produits de grande consommation, a annoncé le 28 janvier qu’il allait acquérir le groupe Gillette (rasoirs, piles, hygiène corporelle) pour 57 milliards de dollars, afin de voler la première place mondiale du secteur à l’anglo-néerlandais Unilever.La mégafusion unira deux des plus grands noms du secteur aux Etats-Unis et dans le monde par un échange d’actions. Procter & Gamble est le numéro un américain des produits de grande consommation avec des marques comme Pampers (couches) ou Tide (lessives), tandis que Gillette est propriétaire des marques de rasoirs Mach3 ou Venus mais aussi des piles Duracell. Selon les termes de l’accord acceptés par Gillette, PG propose 0,975 titre Procter pour chaque titre Gillette, soit une prime de 18% par rapport au cours de clôture de l’action le 27 janvier. La transaction devrait être finalisée à l’automne 2005, moyennant l’accord des autorités de concurrence, souligne PG dans son communiqué. Ce rapprochement se soldera par environ 6.000 suppressions d’emplois, soit environ 4% des quelque 140.000 personnes employées au total par les deux groupes, affirme Procter & Gamble, qui compte dégager des synergies évaluées à entre 14 et 16 milliards de dollars. James M. Kilts, PDG de Gillette, rejoindra le Conseil d’administration de Procter & Gamble et deviendra vice-président du nouveau groupe.Dans la foulée de cette annonce, PG a relevé sa prévision de croissance de chiffre d’affaires annuel à entre 5 et 7%, contre une fourchette initiale de 4 à 6%.A noter que Procter & Gamble a enregistré au deuxième trimestre de son exercice 2004/2005 une hausse de 12% de son bénéfice net, grâce à une forte hausse des ventes de ses produits vedettes. Son chiffre d’affaires a progressé de 9%. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc