×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Proche-Orient: L'escalade de la violence se poursuit

    Par L'Economiste | Edition N°:1158 Le 05/12/2001 | Partager

    . Israël attaque des symboles de l'Autorité palestinienneJour après jour, le conflit dans cette région en crise depuis plus de 50 ans devient de plus en plus complexe. Ces dernières heures, la situation a atteint le point de “non-retour”. Les déclarations des différentes parties sont de plus en plus violentes. Le constat est alarmant malgré quelques (trop rares) tentatives de conduire Palestiniens et Israéliens au dialogue, seul moyen de trouver une issue à la crise. Ce n'est pas par la violence qu'on sortira cette région de la crise. Mais personne ne semble en tenir compte, vu les événements des derniers jours. Ainsi, des hélicoptères ont bombardé l'héliport personnel de Y. Arafat, à 500 m de son bureau. Trois hélicoptères, utilisés par le dirigeant palestinien, ont été mis hors d'usage, ce qui le prive de la possibilité de se déplacer dans les territoires palestiniens. Le bilan des affrontements de ces derniers jours porte à 1.046 le nombre des personnes tuées depuis le début de l'Intifada, il y a 14 mois, dont 801 Palestiniens et 223 Israéliens.Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a accusé lundi Arafat d'être “directement responsable de tout ce qui se passe”, le qualifiant de “plus grand obstacle à la paix au Proche-Orient”. Ce discours constitue “une déclaration de guerre” aux Palestiniens, a affirmé l'un des principaux responsables palestiniens, Saëb Arekat. De son côté, Shimon Peres, ministre des affaires étrangères, a déclaré mardi à Bucarest “qu'il ne croyait pas qu'une action serait prise contre Arafat” par les forces israéliennes. Il a également affirmé que “lors de sa réunion (lundi soir), le cabinet israélien a tenté de provoquer l'effondrement de l'Autorité palestinienne”. La direction palestinienne a pour sa part appelé le Conseil de Sécurité de l'ONU à faire cesser “l'agression” d'Israël et accusé Sharon d'avoir lancé une “guerre totale” contre le peuple palestinien. L'Autorité palestinienne a en même temps demandé avec insistance à tous les mouvements palestiniens de respecter totalement le cessez-le-feu, à la suite des menaces du Hamas, responsable des attentats sanglants du week-end dernier.Les opérations israéliennes ont été condamnées par des pays arabes et musulmans alors que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont affirmé comprendre la réaction d'Israël même s'ils ont souhaité la poursuite du dialogue entre Israéliens et Palestiniens. Le ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine a pour sa part estimé que s'en prendre à l'Autorité palestinienne “serait une erreur fatale”. Amine El KABBAJ (AFP)


    . En bref. Maroc-Mauritanie: Coopération dans l'équipementDévelopper la coopération dans le secteur de l'équipement entre la Mauritanie et le Maroc était au centre des discussions tenues récemment entre Bouamour Taghouane, ministre de l'Equipement et Fadel Oueld Dahe, ambassadeur de Mauritanie à Rabat. La coopération entre les deux pays vise essentiellement les secteurs routier et portuaire. La société de dragage des Ports du Maroc (DRAPOR) effectue pour sa part les travaux de dragage du port de Nouakchot, dans le cadre d'un appel d'offres international. Par ailleurs, le programme de coopération concerne également les secteurs de la météorologie et de l'eau. . Taïb Fassi Fihri à Tokyo Tokyo a accueilli du 3 au 4 décembre une conférence ministérielle internationale en préparation à la troisième session de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement en Afrique (TICAD en anglais). Les participants représentant entre autres 53 pays africains dont le Maroc se sont penchés sur la gouvernance, l'éducation, la santé et le rôle du secteur privé dans le commerce et les investissements. Le Maroc était représenté à cette conférence, coorganisée par le gouvernement du Japon, le PNUD, la Banque Mondiale et l'ONU par une délégation présidée par Taïb Fassi Fihri, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères et à la Coopération. . Sahara marocain: Tournée d'information L'Association le Sahara Marocain (ASM), une organisation non gouvernementale marocaine, effectuera du 10 au 14 décembre une tournée d'information en Andalousie (sud de l'Espagne). Objectif: Sensibiliser l'opinion publique espagnole aux efforts déployés par le Maroc pour parachever son intégrité territoriale.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc