×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Problématique régionale pour le monde rural

Par L'Economiste | Edition N°:2580 Le 31/07/2007 | Partager

. Formation de 300.000 enfants de fellahs. Tripler la valeur ajoutée du secteur du commerceLE développement du monde rural et de l’agriculture constitue un volet important du programme du RNI. Il ne préconise pas moins que le renforcement de la formation professionnelle agricole au profit de 300.000 enfants de fellahs et l’équipement de 100.000 hectares pour permettre leur irrigation.Pour atteindre ces objectifs et d’autres, le RNI propose l’élaboration d’un pacte pour le développement agricole et rural. Une sorte de loi d’orientation sur plusieurs années et qui dépasserait dans le fond et la forme le code d’investissement agricole de 1969.Il est temps pour le Maroc de mettre sur pied une politique stratégique pour le développement de son agriculture et du monde rural, est-il souligné. Mais cela ne peut se faire sans l’adaptation des interventions de l’Etat avec les défis d’ouverture et de compétitivité. Et sans aussi la diversification des activités économiques et productives dans le monde rural. Il va de soi, estime-t-on au RNI, qu’il faut développer les cultures de substitution notamment par l’augmentation, par exemple, des superficies réservées à la culture de l’olivier de 600.000 à un million d’hectares.L’approche retenue par le RNI préconise également d’opter pour une problématique territoriale de la politique agricole. Cela ne pourra se faire sans le développement de la régionalisation et la décentralisation, deux éléments essentiels pour assurer le développement du monde rural.Le secteur du commerce et de la distribution est, lui aussi, inscrit à l’ordre du jour du programme du RNI. Ce dernier, veut en multiplier la valeur ajoutée par trois. Soit passer de 63 milliards de DH en 2006 à 180 milliards à l’horizon 2020. Autrement dit relever sa part du PIB de 11 à 15 % et créer 450.000 emplois. Le programme s’appuie essentiellement sur l’organisation du secteur et le développement régional et géographique des entreprises.Côté fiscalité, le programme promet un IS de 20% pour les entreprises qui réalisent moins de deux millions de dirhams de bénéfices. Pour les autres, le programme prévoit de baisser l’impôt de 35% actuellement à 30% dès la première année de la prochaine législature.Le programme prévoit également de relever le montant du revenu annuel exempt de l’IR. Cela en le faisant passer de 24.000 DH à 30.000 DH. Dans le but d’améliorer la situation des salariés et des employés.La réforme de l’administration, de la justice et d’autres secteurs est aussi à l’ordre du jour. Notamment la généralisation de l’e-administration, la révision du Code pénal et l’introduction de peines de substitution.


370.000 emplois par an

LUTTER contre le chômage et la création d’emplois est la priorité des priorités du RNI, assure la direction du parti. Partant du fait que le marché du travail va connaître une demande annuelle de 270.000 emplois, auxquels il faut ajouter le 1,062 million actuels, les élaborateurs du programme électoral tablent sur la création de 370.000 emplois par an entre 2008 et 2012. Des prévisions qui seront établis selon deux scénarios : création de 300.000 emplois selon un rythme supérieur, ou 220.000 selon un rythme moyen. Soit donc entre 1,1 et 1,5 million de postes d’emploi au cours de la prochaine législature. Le but escompté est d’arriver au plein emploi et à un taux de chômage de moins de 5%.J. E. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc