×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Prix national de la presse: La compétition est ouverte

    Par L'Economiste | Edition N°:2354 Le 05/09/2006 | Partager

    . Dépôt des candidatures depuis hier. Dernier délai le 20 octobreEt de quatre pour le «Grand prix national de la presse”. Le dépôt des candidatures a eu lieu hier, lundi 4 septembre. «Le temps nécessaire aux journalistes de préparer leurs candidatures dans de meilleures conditions», selon le comité d’organisation. Le dernier délai est fixé au 20 octobre prochain. Les critères de participation sont précis, à savoir: être de nationalité marocaine, être titulaire de la carte de presse professionnelle et exercer dans un organe de presse national. Une autre condition: les candidats ne doivent pas être membres du comité d’organisation ni du jury. Les organes de presse peuvent présenter parmi leurs journalistes un candidat ou une équipe de travail pour concourir. La candidature peut être également présentée soit à titre individuel ou collectif. Il est stipulé que le candidat à ce prix ne peut prétendre qu’à une seule participation.En revanche, en ce qui concerne la photo, le candidat peut même en présenter 10. Plusieurs médias nationaux sont récompensés à travers les prix: de la télévision, de la radio, de la presse écrite et électronique, de l’agence de presse ou encore de la photo. . Prix honorifiqueEn plus d’un prix honorifique rendant hommage à une personnalité du monde des médias. Et pour la première fois, une attestation honorifique sera remise à un journaliste étranger accrédité au Maroc sur proposition du jury, annonce le ministère de la Communication. A noter que chaque prix est doté d’une somme de 60.000 DH. Il est attribué à l’occasion de la Journée nationale de l’information et de la communication qui coïncide avec le 15 novembre de chaque année. Remarque: les oeuvres en compétition doivent être présentées telles qu’elles ont été publiées ou diffusées par les différents supports médiatiques nationaux durant la période allant du 20 septembre 2005 au 20 octobre 2006. Pour les intéressés, les formulaires de candidature peuvent être retirés du secrétariat du prix. Ils doivent être déposés après au siège du ministère de la Communication.Pour rappel, sept journalistes ont été récompensés l’année dernière à Skhirat (cf. www.leconomiste.com). Il s’agit de Soumaya Dghouri de 2M, qui a raflé le prix de la télévision, Fatima Al Houri pour le prix de la radio et Noureddine Belhoucine (Rissalat Al Oumma) pour la photo de presse. Quant au prix de la presse écrite et électronique, il a été attribué ex aequo à Chadwane Bensalmia de l’hebdomadaire TelQuel et Nadia Bensallam du quotidien Al Alam. Le prix de l’agence de presse est revenu à Lamia Dakka et Hassan Harmas, journalistes à la MAP. Le prix hommage a été décerné à titre posthume à Mustapha El Kerchaoui. Rappelons que L’Economiste et Assabah (édités par le groupe Eco-Médias) avaient décroché trois fois ce prix. Une autre reconnaissance a été attribuée aux deux publications en la personne du PDG du groupe, Abdelmounaïm Dilami.F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc