Entreprise Internationale

Privatisations: L'UAP a rapporté 19 milliards de FF

Par | Edition N°:129 Le 12/05/1994 | Partager

La privatisation de l'Union des Assurances de Paris (UAP) a attiré 1,9 million d'épargnants.

Le président du numéro un français de l'assurance, M. Jacques Friedmann, espérait en convaincre entre 2 et 3 millions. A comparer avec les 2,8 millions d'actionnaires de BNP, les 2,9 millions de Rhône-Poulenc et les 3,1 millions d'Elf Aquitaine.

La vente de l'assureur aura rapporté 19 milliards de Francs (1FF= 1,68DH). L'Etat, qui a engrangé depuis le début des privatisations, en octobre, 95 milliards de Francs (y compris l'UAP) avait prévu que la vente de l'UAP lui rapporterait 25 milliards.

Les actionnaires recevront en priorité 20 actions et les demandes supérieures seront servies en fonction d'un barème proportionnel. Autrement dit, la part comprise entre 21 et 70 actions ne sera servie qu'à 21,96% (à l'arrondi inférieur).

Concrètement, pour un ordre portant sur 70 actions, 30 actions seront livrées. La seconde priorité d'achat (70 actions supplémentaires en cas de paiement en obligations de l'emprunt Balladur) a été également réduite.

La part comprise entre 19 et 71 actions ne sera servie qu'à hauteur de 21,96%. La tranche réservée aux investisseurs institutionnels a été réduite de 15% pour équilibrer l'offre et la demande. Le nombre de titres qui sera finalement servi aux particuliers a été porté de 47,3 à 54,4 millions. "Il est difficile de juger de l'accueil des institutionnels. A un prix de 155 Francs, (soit 2% de plus que le prix réservé aux particuliers), les professionnels ont fait preuve, sinon de méfiance, tout au moins de prudence", commente la presse française.

Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc