×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Privatisation: Le Crédit Populaire dans le pipe

Par L'Economiste | Edition N°:893 Le 13/11/2000 | Partager

. Un texte avec un article unique modifiant la réforme du Crédit Populaire du Maroc accompagne le projet de budget 2001. L'ouverture du capital du CPM doit rapporter 1 milliard de DH A peine promulguée le 19 octobre dernier, la loi sur la réforme du Crédit Populaire du Maroc (CPM) doit être modifiée. Une erreur s'était glissée dans la dernière mouture votée en séance plénière au Parlement l'année dernière. Un projet de loi comportant un article unique qui rectifie le tir accompagne le Budget 2001, soumis actuellement au Parlement. Il émane du Ministère de l'Economie et des Finances et porte sur l'article 59. Celui-ci dispose que «le comité transitoire visé à l'article 46 fixe le prix préférentiel prévu dans l'alinéa 1 du présent article sans toutefois que le rabais consenti au profit des banques populaires régionales puisse excéder 10% de la valeur de l'action de la BCP. Le comité transitoire fixe également les modalités et conditions des cessions prévues au présent article«(1). C'est aussi l'occasion pour le Ministère des Finances de revenir sur la procédure à suivre en soulignant la distinction entre privatisation et ouverture du capital. Pour ce département, cette dernière formule permet d'échapper à la loi sur la privatisation. L'ouverture du capital à hauteur de 49% sera en partie orientée vers les banques populaires régionales. Le CPM gardera ainsi 51%. Une autre ouverture se fera plus tard en direction du secteur privé via la bourse. Les particuliers ne pourront pas dépasser 5% du capital. Cette disposition servira à drainer l'épargne et non à permettre à un groupe de se retrouver dans une situation dominante et diriger la banque, précise une source proche du dossier.Le ministère doit donc attendre l'adoption du texte rectificatif pour enclencher la machine. Il faudra compter 8 mois pour boucler toute l'opération. Auparavant, un comité transitoire institué par la loi sur la réforme du CPM devra diligenter un audit par un cabinet externe. Il sera chargé de fixer le montant de la prime et le prix préférentiel. Ce comité, composé notamment de deux représentants de Bank Al-Maghrib et autant du Ministère des Finances, sera dirigé par le PDG du CPM. Or, le navire n'a plus de commandant à bord. L'ex-PDG de la BCP, nommé ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, n'a toujours pas été remplacé. Pour occuper le poste vacant, beaucoup de noms ont circulé. Mais aucun n'a été confirmé.En attendant, l'argentier du Royaume veut aller vite. Il mise sur la transformation de la BCP en société anonyme pour ouvrir son capital. Les délais sont courts. M. Fathallah Oualalou a inscrit les recettes de cette privatisation dans le projet de budget 2001. Les 21,3 milliards de DH qui figurent dans la rubrique recettes de la privatisation ne concernent pas uniquement l'ouverture du capital de Maroc Telecom. Le prix minimum de cette cession est fixé à 20,3 milliards de DH. Il a été convenu qu'une grosse part de cette enveloppe ira alimenter les caisses du Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social. Le ministre de l'Economie et des Finances mise sur d'autres opérations à venir. L'ouverture du capital de la banque devra rapporter 1 milliard de DH. M. C.(1) Dans la version initiale, il était écrit: «Le comité provisoire fixe le prix préférentiel, sans qu'il excède 10% de la valeur réelle comme limite maximale«.


. Session du Conseil préfectoral du Souss-Massa-DraâLe Conseil préfectoral du Souss-Massa-Draâ a tenu sa session ordinaire mercredi dernier. M. Mohamed Rharrabi, wali de la même région, a marqué de sa présence cette réunion. Figuraient entre autres au menu de la rencontre l'examen des comptes administratifs et les investissements touristiques.. Défilé de mode à l'hôtel les Dunes d'or d'Agadir L'agence d'événementiels, Eve communication, a organisé samedi 11 novembre 2000 un défilé de mode intitulé «Libass 2000''. Cette soirée s'est tenue à la salle polyvalente de l'hôtel les Dunes d'or. Y ont participé stylistes et créateurs de mode de la ville. Il s'agit de Signature Cuir Design, Création Amina et Rénata Caftan.. Cycle de formation continue à l'ENCGL'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion d'Agadir relance pour la deuxième année son cycle de formation continue en gestion des entreprises. Celui-ci est sanctionné par le certificat d'aptitude au management des entreprises (CAME). L'opération a débuté le 8 novembre et se poursuivra tout au long de l'année universitaire 2000-2001. Des modules de management, gestion comptable et ressources humaines figurent entre autres au programme.. Makro Agadir ouvre cette semaineC'est samedi 18 novembre 2000 que sera inauguré le magasin Makro d'Agadir. Il s'agit du cinquième hypermarché de la chaîne au Maroc. Avec l'ouverture de sa nouvelle unité, le groupe inaugure un nouveau concept. Le magasin du Souss sera équipé d'une aire de vente de produits frais entièrement réfrigérée. A rappeler que les travaux du magasin avaient démarré au mois de juillet.. Séminaire à Ifrane sur les alternatives à l'incarcération Un séminaire international sur les alternatives à l'incarcération dans le système pénal et pénitentier marocain aura lieu à l'Université Al Akhawayn à Ifrane du 14 au 17 novembre. Cette rencontre est organisée par le Ministère de la Justice, en partenariat avec le British Council et une association internationale de réforme pénale basée à Londres et Paris.. Dépistage de malvoyants dans des écoles à RabatL'Association Ribat Al Fath lance, en collaboration avec la Fondation Hassan II d'Ophtalmologie, un programme de dépistage de malvoyants parmi 4.500 élèves d'écoles publiques et coraniques de la Wilaya de Rabat. Cette opération se déroule du 13 au 17 novembre. Un soutien particulier sera accordé aux élèves pauvres, ayant besoin de lunettes ou de soins ophtalmologiques.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc