×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Prévu du 23 au 27 octobre à Paris : SIAL : 70 pays au salon de l'agro-alimentaire

    Par L'Economiste | Edition N°:143 Le 01/09/1994 | Partager

    Le 16ème Salon International de l'Alimentation va se tenir du 23 au 27 octobre 1994 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Le SIAL se tient tous les deux ans à Paris. En 30 ans d'existence, le SIAL est devenu le salon de référence mondial des professionnels de l'agro-alimentaire. La dernière édition avait reçu plus de 100.000 personnes.

    Au 1er juillet 1994, le SIAL a enregistré la participation de 3.219 entreprises dont 46% françaises et 54% étrangères de 70 pays qui présenteront leurs produits sur des stands individuels ou collectifs.

    25% des surfaces sont occupées par les pavillons nationaux multi-produits et 75% par les stands individuels ou collectifs français et étrangers répartis dans les classes de produits suivantes : Produits alimentaires intermédiaires, PAI (0,53% de la surface totale), produits laitiers (11,46%), viandes et triperies fraîches (4,01%), volailles et gibier frais (4,05%), poissons, mollusques et crustacés (2,32), fruits et légumes (4,68%), produits sucrés, biscuiterie et panification fine (5,17%), charcuterie et produits traiteur (11,2%), conserves (3,75%), produits surgelés (11,40%), produits diététiques et aliments pour enfants (0,52%), épicerie et multi-produits (5,35%), produits pour animaux familiers (0,03%), services (1,15%).

    Les exposants ont tendance à rejoindre la classe qui correspond à leur production dominante (charcuterie, surgelés etc.) quitte à recréer des sous-ensembles nationaux à l'intérieur de telle ou telle classe. Ainsi, à leur demande, des pays tels que l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Italie, les Pays-Bas auront des pavillons dans 2 à 4 classes produits.

    Les fondateurs du SIAL tout comme les organisateurs ont préservé depuis 30 ans le caractère rigoureusement professionnel de ce salon.

    Ses visiteurs exercent leur activité dans le commerce (44%), les industries agro-alimentaires (26%), la restauration (8%). A une large majorité ils occupent un poste de direction marketing ou commerciale ou de direction générale : parmi les visiteurs étrangers recensés en 1992, 46% étaient des décideurs.

    L'innovation alimentaire

    Les participants du SIAL viennent traiter des affaires mais aussi s'informer des grandes tendances de l'innovation alimentaire.

    La crise économique a incité les entreprises à réduire leur budget "recherche" pour le reporter sur le développement des innovations jugées comme valeurs sûres.

    Mais le Stand International des Produits Nouveaux et l'exposition des produits lauréats SIAL d'Or proposeront encore des nouveautés aux visiteurs.

    Outre les services classiques qu'un salon se doit de rendre à ses exposant et visiteurs : cadre moderne, équipement, service de presse, centre multiservices (secrétariat, fax, traduction, etc.), salles de conférences..., le SIAL propose des services exclusifs comme le catalogue Exposants sur Minitel, le répertoire des produits nouveaux, SIAL Contact Affaires (SCAFF), une bourse d'annonces commerciales informatisée entre visiteurs et exposants.

    Un accueil personnalisé est proposé aux visiteurs :

    Le Club "CIES" - Centre International des Entreprises du Secteur Alimentaire, le Club "3A" - Acheteurs agro-alimentaires, le Pôle d'Information RHF - Restauration Hors Foyer, le Pôle PAI - Produits Alimentaires Intermédiaires.

    En 1992, le SIAL a renoué avec une tradition interrompue pour des raisons techniques : une relation étroite avec des salons d'équipements et procédés qui formaient alors, avec le SIAL et le Salon de l'Emballage, "INTERAL".

    En même temps que le SIAL se tiendront donc au Parc des Expositions de la Porte de Versailles au Sud de Paris les trois salons internationaux d'équipements et de procédés des IAA regroupés sous le nom d'IPA :

    - le GIAB (Génie Industriel, Alimentaire et Biologique),

    - le MATIC (Equipement et Techniques pour l'Industrie et le Commerce de Produits Carnés),

    - le SIEL (Salon International de l'Equipement Laitier).

    Au cours de ces trente années, la surface d'exposition brute du SIAL est passée de 24.000 à 164.000 m2, le nombre de ses exposants de 602 à près de 4.000. Il n'a cessé d'affirmer sa vocation internationale. Dans sa dernière édition en 1992, le SIAL a accueilli : 2.285 exposants et 34.482 visiteurs étrangers, soit respectivement 57% et 34% du total des exposants et visiteurs. L'internationalisation du SIAL s'est accompagnée d'autres évolutions des catégories d'exposants.

    L'intérêt français

    Au fil des ans, aux grands groupes internationaux et aux pavillons nationaux des pays à fort potentiel agro-alimentaire, ("locomotives" qui y ont attiré dès l'origine les grands acheteurs internationaux) sont venus se joindre des entreprises de moindre dimension et des pays aux économies agricoles et alimentaires plus modestes. La France est le premier exportateur mondial de produits issus des industries agro-alimentaires (produits semi-transformés, transformés ou très élaborés).

    Quatrième importateur, cette double position de vendeur et d'acheteur lui vaut pour les échanges mondiaux de l'agro-alimentaire une situation exceptionnelle.

    Elle avait donc vocation à créer, en 1964, la plus grande manifestation du secteur.

    La France est un grand exportateur de produits agricoles bruts ou de première transformation (les céréales représentant son premier poste d'exportations agricoles), mais, au fil des ans, les produits des IAA confirment leur progression, alors que les produits agricoles marquent le pas.

    Importateur de produits agro-alimentaires, (4ème importateur mondial de produits des IAA), la France affiche des déficits dans les secteurs des produits de la pêche (7 milliards de Francs en 1993), des fruits tropicaux et agrumes (6,2 milliards de Francs), des viandes porcine, ovine et chevaline, de la conserve et de l'épicerie sèche, du café...

    Ses principaux fournisseurs sont les Etats-Unis, le Brésil, la Côte-d'Ivoire, le Maroc, la Norvège, l'Argentine.

    Source: Document SIAL
    Rewriting L'Economiste

    La Restauration Hors Foyer

    Le SIAL 1994 mettra en relief un secteur important de, l'économie alimentaire : la Restauration Hors Foyer (RHF). Restauration commerciale ou restauration collective, la RHF représente un poids économique qui s'apprécie en millions de couverts/jour. En France, par exemple, sur quelque 40 milliards de repas pris en une année, près de 6 milliards l'ont été en restauration hors foyers. Son développement au cours des deux ou trois dernières décennies est lié à des phénomènes sociaux comme le travail des femmes et l'éloignement du lieu de travail par rapport au domicile qui ont considérablement réduit la place du repas familial en milieu de journée. Restaurants et cantines d'entreprises se sont multipliés, mais la restauration commerciale traditionnelle a elle-même évolué avec les chaînes d'établissement, l'émergence du fast-food, le regroupement des achats, la cuisine d'assemblage, les techniques de conservation et de préparation. La tendance la plus positive en matière de cuisine de collectivités est la recherche qualitative : hygiène, qualité sanitaire des produits, respect des normes diététique, variété des mets et considérable élévation du niveau professionnel des chefs de cuisine collective depuis quelques années. La restauration hors foyer est, pour les producteurs agricoles, les industries agro-alimentaires, voire la distribution - certains grands groupes du "commerce moderne" ont mis en place des services spécialisés dans l'approvisionnement des restaurants et autres collectivités - un partenaire obligé dont les besoins sont de plus en plus segmentés. Les exigences de ses acheteurs sont de plus en plus précises et rigoureuses, qu'il s'agisse de la composition, de la préparation des produits, de leurs coûts : en matière de restauration collective le prix de "l'assiette" est calculé en fonction de budgets stricts et souvent serrés.

    La montée des PAI

    Les PAI (Produits Alimentaires Intermédiaires entrant comme ingrédients dans la fabrication de produits alimentaires élaborés, légumes surgelés, colorants, édulcorants) faisaient déjà lors du SIAL 1992 l'objet d'une attention particulière de la part des organisateurs du salon, en collaboration avec les responsables professionnels du secteur, notamment ceux réunis au sein du "Club PAI".

    Cette démarche était largement justifiée par la présence au dernier SIAL de 450 entreprises ou entités commerciales qui proposaient des produits entrant dans les catégories des PAI.

    En 1994, le SIAL améliore encore l'information des visiteurs intéressés par les Produits Alimentaires Intermédiaires et les services mis à la disposition des exposants.

    Avec la collaboration des professionnels, les responsables du SIAL ont pu définir les améliorations à apporter à l'efficacité du dispositif mis au point lors du dernier salon.

    La nomenclature spécifique PAI a été approfondie et détaillée et le programme de recherche produits/exposants sera mis en oeuvre, non seulement sur le pôle PAI, mais également sur une dizaine de bornes interactives réparties sur les points d'informations principaux du salon et situées sur des "noeuds de circulation".

    Grâce à des écrans tactiles simples, tout acheteur de PAI ou tout journaliste pourra trouver rapidement et faire imprimer les informations qui l'intéressent.

    Pour la première fois en 1994 une rubrique spéciale du SCAFF, la bourse commerciale d'échanges du SIAL, sera consacrée aux PAI permettant aux acheteurs de préparer avant leur visite du salon leurs contacts d'affaires pour accroître l'efficacité de leur visite.

    Document SIAL

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc