×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
International

Présidentielles US
L’Indiana, nouveau champ de bataille démocrate

Par L'Economiste | Edition N°:2763 Le 24/04/2008 | Partager

. Prochaine primaire démocrate pour le 6 mai . Obama donné favori dans ce dernier EtatL’Indiana, pourtant solide bastion républicain du nord des Etats-Unis, est le prochain champ de bataille pour les deux prétendants démocrates à la Maison Blanche qui ont prévu d’y mener une campagne intense. Dès mardi 22 avril en soirée, avant même que soient connus les résultats de la primaire de Pennsylvanie, gagnée par Hillary Clinton, Barack Obama était en Indiana, à Evansville, pour un grand rassemblement. Il devait poursuivre sa campagne le mercredi 23 avril tandis que l’ex-Première dame devait tenir une réunion à Indianapolis.La prochaine primaire démocrate est prévue le 6 mai prochain dans l’Indiana en même temps qu’une primaire en Caroline du Nord (sud-est). Obama est donné largement favori dans ce dernier Etat qui enverra 115 délégués à la convention démocrate de fin août. Mais la lutte est plus serrée dans l’Indiana où 72 délégués sont à conquérir.C’est parce que la lutte est indécise qu’elle est si importante pour les deux candidats.«L’Indiana est probablement la primaire qui reste la plus indécise. Clinton doit absolument l’emporter» si elle veut convaincre les «super délégués» (les élus démocrates du Congrès et des caciques du parti) qu’elle est la meilleure candidate en vue de battre le républicain John McCain en novembre, estime Larry Sabato, professeur de sciences politiques à l’université de Virginie.Après ces deux primaires, il ne restera que sept consultations pour départager les deux rivaux. A eux seuls, la Caroline du Nord et l’Indiana offrent plus de délégués que dans toutes les primaires encore à venir. Dans les sept Etats qui organisent des consultations entre le 6 mai et le 3 juin, trois seulement semblent plutôt favorables à Mme Clinton: Virginie occidentale (le 13 mai), Kentucky (le 20 mai) et Porto Rico (le 1er juin).Aussi, Clinton qui n’a pratiquement aucune chance en Caroline du Nord ne peut se permettre de perdre dans l’Indiana. Elle a estimé mardi 22 avril que le «vent tournait en sa faveur» après sa victoire en Pennsylvanie.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc