×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Première plate-forme logistique pour Graveleau Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:2363 Le 18/09/2006 | Partager

. Un site de 27.000 m2 à Mohammédia. Lancement du service messagerie le 1er octobreDeux ans après le lancement de son offre logistique «Effistock», le transporteur Graveleau Maroc, filiale de la société française éponyme et membre du groupe Dascher, a inauguré, le 15 septembre dernier, en présence de Karim Ghellab, ministre du Transport et de l’Equipement, sa plate-forme à Mohammédia. Un gros projet qui compte un espace de 27.000 m2 avec une superficie d’exploitation de 16.000 m2 dont 6.000 m2 d’entrepôts. La plate-forme est dédiée au stockage avec une capacité de 6.000 palettes et à la gestion logistique (tri des produits, préparation de commandes, opération d’étiquetage…). Graveleau Maroc annonce dans la foulée la mise en service, dès le 1er octobre prochain, de son activité messagerie. Pour ce faire, l’entreprise a fait l’acquisition de 25 semi-remorques et 8 porteurs. Le transporteur dispose par ailleurs de deux sites à Casablanca et Tanger, consacrés au magasinage et dédouanement. «Aujourd’hui le marché marocain est mûr pour une externalisation de la logistique, cette évolution signifie, pour nos clients, une offre commerciale homogène intégrant l’ensemble de la gamme de produits Graveleau. Et cela dans la logique de la stratégie européenne et mondiale de notre groupe», explique Frédéric Sellier, PDG de l’entreprise au Maroc. La plate-forme de Mohammédia aura nécessité un investissement de 30 millions de DH, portant ainsi à 75 millions de DH l’investissement global de l’entreprise depuis 1998. Le transporteur affiche en 2005 un chiffre d’affaires de plus de 80 millions de DH et table sur une croissance de 8 à 9%. Bernard Simon, directeur général, et petit-fils du fondateur du groupe allemand Dascher, se dit confiant dans le marché marocain. «L’amélioration du système de douane, le développement des infrastructures avec l’extension des autoroutes et des capacités des ports sont de très bon augure pour le développement du secteur», confie-t-il.Graveleau Maroc compte un effectif de 80 personnes qu’elle envisage de porter, avec sa nouvelle activité, à 120, d’ici la fin de l’année. L’entreprise réalise 50% de son chiffre d’affaires dans le secteur du textile et 25% dans celui des nouvelles technologies.Au niveau international, Graveleau (présent aussi en Tunisie et en Algérie) a réussi un décollage fulgurant depuis 1999, date de la fusion avec le prestataire logistique allemand Dascher. L’année 2005 restera sans doute comme une année record pour le groupe avec un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros (plus de 30 milliards de DH), soit une augmentation de 17% par rapport à 2004. Le groupe Graveleau, l’une des principales entreprises de Dascher, y a participé à hauteur de 40 millions d’euros (4,4 milliards de DH).Amine BOUSHABA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc