×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
Affaires

Première expérience de paiement électronique

Par L'Economiste | Edition N°:1079 Le 13/08/2001 | Partager

. Médias Stratégie a lancé le premier site marchand marocain: Marocopen.comMarocopen.com. C'est le premier site marocain de commerce électronique. C'est ce qu'assure Mohamed Abbadi, directeur Conseil de Média Stratégie, une société de conseil en communication qui a développé un pôle de prestations Internet. Quelque 2 millions de DH ont été nécessaires pour sa réalisation.La version du paiement électronique a été lancée le 1er août. Mais le site est opérationnel depuis six mois sous la formule off line. Avant, les paiements s'effectuaient sous forme de chèques ou de virements. Les initiateurs du projet ont reçu une dizaine de commandes depuis sa création. Le site a été conçu sous une forme exotique, inspirée du monde des mille et une nuits. Quelque 200 produits d'artisanat et CD de musique y sont domiciliés. De quoi séduire la clientèle étrangère. Pour Abbadi, la clientèle marocaine est peu bancarisée et sous-équipée. Anwar Soulami, directeur projet affirme que les banques n'accordent pas assez d'intérêt au commerce électronique. Ce domaine n'est pas non plus une priorité pour l'Etat.Dans la pratique, le principe du paiement électronique est le même que celui du paiement automatique. En entrant dans le site, l'utilisateur “fait ses courses” en sélectionnant les produits à acheter. Il doit par la suite remplir une fiche mentionnant ses coordonnées et le numéro de sa carte de crédit. Ces informations sont transmises, via une liaison téléphonique, à un terminal de paiement électronique sécurisé (TPE), appelé Maroc Télécommerce. Cette entité a été créée il y a un an par une association de quatre banques (BMCI, Crédit du Maroc, Société Générale, Crédit Populaire). “Marocopen l'a activée pour la première fois”, soutient Abbadi. Par la suite, les données atterrissent à Interbank, le centre de paiement automatique, pour examiner leur viabilité. La réponse est transmise au site en quelques secondes. Les prix de vente des produits comprennent les frais de logistique. La société perçoit un pourcentage qui varie selon les prix du produit et du transport. “Comme les clients sont souvent étrangers, ce prix peut être le double de l'initial”, explique Soulami. Le projet de Marocopen coïncide avec le lancement d'une expérience électronique destinée aux coopératives et initiée par le Département de l'Economie Sociale. Le principe des deux expériences est similaire. Les deux visent la commercialisation à l'étranger des produits d'artisanat. Abbadi estime que ce projet gouvernemental est coûteux pour les coopératives, appelées à se doter de leur propre site. “Pourquoi ne pas mutualiser ces entités et créer une sorte de magasin virtuel du moment que nous avons déjà un site en fonction”, propose-t-il. Nadia LAMLILI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc