×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Agenda

Premier des 3 tomes : Un livre pour comprendre le Code Général de Normalisation Comptable

Par L'Economiste | Edition N°:67 Le 18/02/1993 | Partager

Dans son ouvrage en trois tomes sur "La comptabilité financière des entreprises au Maroc", dont le premier vient de paraître, Ahmed Maaroufi;, procède à une relecture pratique du Code Général de Normalisation Comptable (CGNC).
Récemment promulgué, ce code est présenté comme un nouvel outil de gestion
pour l'entreprise.

"La Comptabilité Financière des entreprises au Maroc" Tome I Ahmed Maaroufi Editions Publimar et Hautes Etudes Comptables de Rabat 327pages, 150DH

Le cadre institutionnel comptable se met progressivement en place. Outre le CGNC qui vient d'être promulgué, ce cadre institutionnel inclut l'organisation de la profession comptable, la création des Centres de Gestion de Comptabilité Agréés et les attributions de l'Ordre des Experts Comptables.

Relativement à sa conception, le CGNC se présente comme un nouvel outil de gestion mis à la disposition de l'entreprise.

En effet, "le temps où l'on soutenait que la comptabilité est l'algèbre du droit ou encore qu'elle est un mal nécessaire est à jamais résolu. La comptabilité au Maroc procède désormais de l'analyse économique et financière de l'entreprise et constitue à cet égard, pour le chef de l'entreprise l'outil de base de son management",souligne, M. Ahmed Maaroufi, Expert comptable, Conseil juridique, fiscal et financier d'entreprises et membre du Conseil National de la Comptabilité, dans l'avant propos consacré au premier tome de son ouvrage sur "La comptabilité financière des entreprises au Maroc".

L'auteur entreprend, dans cet ouvrage en trois tomes, une analyse détaillée du CGNC. Ce Tome I, présenté de manière pratique, est traité en trois chapitres.

Emergence d'un droit comptable

Dans le premier, l'auteur définit d'abord les sources privées de la réglementation comptable au Maroc. L'ouvrage relève tour à tour les dispositions contenues dans le Code de Commerce et dans le Code pénal ainsi que celles concernant le paiement des salaires ou relevant du droit des sociétés.

Les sources fiscales du droit comptable sont ensuite abordées sous l'angle de l'arrêté du 31 Décembre 1969 relatif "aux renseignements que les entreprises industrielles et commerciales sont tenues de fournir à l'Administration", et des obligations comptables issues de la réforme fiscale.

Droit comptable

L'auteur se propose enfin de mettre en relief "l'émergence d'un droit comptable au Maroc". Dans cette optique, il reprend de manière synthétique les différentes dispositions du CGNC et n'omet pas de relever les innovations qui y ont été apportées (classification fonctionnelle des états de synthèse liée à une terminologie à dominante économico-financière permettant l'analyse sur "tableaux", la saisie de certains flux tels que les cessions d'immobilisations, les emprunts...) de même que les points communs relevés dans le plan comptable français de 1957 entre autres, la répartition des classes et la codification décimale.

Le deuxième chapitre est un "rappel des principes comptables fondamentaux". Ahmed Maaroufi y reprend le principe de la comptabilité en partie double. Outre les notions d'équilibre et de structure du bilan, il présente dans ce chapitre les sept principes comptables fondamentaux contenus dans le CGNC: le principe de la continuité d'exploitation, la permanence des méthodes, le coût historique, la spécialisation des exercices, la prudence, la clarté et le principe d'importance significative.

Suivent les règles générales d'évaluation prévues par le CGNC, la détermination du résultat des opérations avec les notions de perte et de bénéfice et les systèmes comptables, notamment les systèmes classique et centralisateur.

Les rouages de la comptabilité

Dans le dernier chapitre, l'auteur entre dans les rouages de la comptabilisation des opérations courantes. En sept sections illustrées par des cas pratiques, l'ouvrage présente les modalités d'enregistrement relatives à la création d'entreprise, à l'acquisition et au financement des immobilisations, aux opérations d ' achats et de ventes.

Il traite ensuite de la comptabilisation des emballages et des opérations financières de l'entreprise avant de terminer sur l'enregistrement des charges et des produits courants ainsi que sur celui des produits et charges hors amortissements et provisions.

L'utilisateur trouvera en annexe le plan des comptes, le barème de l'IGR et les états de synthèse (le Bilan, le Compte de Produits et Charges, l'Etat des Soldes de Gestion, le Tableau de Financement et l'Etat des Informations Complémentaires).

La prochaine publication traitera des "opérations d'inventaire et de l'élaboration des états de synthèse". La dernière portera sur "les objectifs avoués du CGNC et de la Loi comptable".

A.D.N.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc