×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Premier attentat après le retrait de Gaza

    Par L'Economiste | Edition N°:2096 Le 29/08/2005 | Partager

    . Il n’est pas encore revendiqué. La police a fait état de 21 blessés, dont deux gravesUne vingtaine de personnes ont été blessées hier dans un attentat suicide à l’entrée de la principale gare routière de Beersheba, dans le sud d’Israël. Il s’agit du premier attentat suicide depuis la fin, mardi dernier, de l’évacuation des colonies juives de la bande de Gaza et de quatre implantations de Cisjordanie.La police a fait savoir que le kamikaze avait vraisemblablement tenté de monter à bord d’un bus mais que le sac qu’il portait avait éveillé les soupçons d’un chauffeur. Le kamikaze s’est fait exploser alors que les gardes tentaient de le rattraper. La police a fait état de 21 blessés, dont deux graves.L’attentat n’est pas encore revendiqué. Mais il intervient trois jours après un raid de l’armée israélienne à Toulkarem, en Cisjordanie, au cours duquel cinq Palestiniens ont été tués. Le Djihad islamique avait promis une riposte.Quelques minutes seulement avant l’explosion survenue à une heure de pointe dans la station centrale d’autobus de Beersheba, Radio Israël avait diffusé des propos du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, en faveur de la défense du cessez-le-feu qu’il avait conclue en février dernier lors du sommet de Charm el-Cheikh avec le Premier ministre israélien Ariel Sharon.«Conformément à l’accord, la trêve se poursuit. Elle n’est pas limitée dans le temps. Tout le monde le sait», avait dit Abbas.Les organisations armées palestiniennes avaient décidé en mars, à la demande d’Abbas, de «maintenir l’accalmie». Elles ont par la suite fait savoir que cette trêve de facto durerait jusqu’à la fin de l’année. Elles ont salué le retrait unilatéral israélien de la bande de Gaza comme la victoire de leur stratégie armée, en s’engageant à poursuivre le combat. Saëb Erekat, ministre palestinien des Négociations, a condamné l’attentat en évoquant le cessez-le-feu conclu en février entre le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le Premier ministre israélien, Ariel Sharon.Le vice-Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a déclaré aux journalistes que l’attentat prouvait «encore que l’Autorité palestinienne (devait) lutter davantage contre le terrorisme». Le dernier attentat suicide commis en Israël avait fait cinq morts le 12 juillet près d’un centre commercial de Netanya.Le dernier attentat à Beersheba avait eu lieu il y a un an dans deux bus et avait fait 16 morts. Il avait été revendiqué par le Hamas.Bush a exhorté samedi les Palestiniens à répondre à l’évacuation de 9.000 colons juifs de la bande de Gaza et de Cisjordanie en luttant de façon plus intense contre la violence. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc