×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Pourquoi ces difficultés avec l'Espagne?Par Abdelmounaïm DILAMI

Par L'Economiste | Edition N°:1144 Le 15/11/2001 | Partager

. L'Espagne multiplie les pas en arrière. L'Europe laissera-t-elle ce processus affaiblir son principal allié du Sud?Le gouvernement espagnol cherche-t-il à déstabiliser le Maroc? La question mérite d'être posée au regard de l'évolution des relations entre le Maroc et l'Espagne et au regard des prises de position et attitudes du gouvernement et des médias espagnols.L'Espagne a pris l'habitude de traiter avec un Maroc en position relativement faible. Le changement de système politique et la démocratisation en cours vont forcément modifier l'attitude marocaine sur la scène internationale.Plus sûr de lui, plus en phase avec les attentes de sa population, le régime politique marocain aura forcément une attitude sur la scène internationale plus exigeante et moins conciliante. Or, en ce moment même, l'Espagne est en négociation avec la Grande-Bretagne sur le sort de Gibraltar. Il est évident qu'une fois cette question réglée, la position de l'Espagne à Sebta et Melila deviendra criante. Le Maroc ne manquera pas à ce moment-là, sûr de ses assises à l'intérieur, de mettre l'Espagne en demeure d'ouvrir des négociations sur les deux Présides. De plus, l'état d'avancement de l'accord d'association avec l'Union se renforce et se nourrit de la démocratisation en cours au Maroc.Pour toutes ces raisons, dans son analyse stratégique, probablement le gouvernement espagnol en est arrivé à la conclusion qu'il faut affaiblir le Maroc. Et a même tenté de déstabiliser le pouvoir politique, pour l'empêcher de devenir un Etat démocratique et donc un interlocuteur fort et exigeant.La tentative d'affaiblissement est entreprise sur plusieurs plans. Tout d'abord s'agissant des accords de pêche, il apparaît que l'Espagne ne souhaitait pas vraiment faire l'effort nécessaire pour que les négociations aboutissent. Par ailleurs, pendant ces derniers mois, plusieurs actions de coopération ont été gelées unilatéralement par l'Espagne. Mais encore et surtout, l'Espagne a changé de position sur le dossier du Sahara. Elle revient maintenant sur l'accord de Madrid, lui-même, et sur sa signification. En fait, elle s'aligne directement sur les positions algériennes, appliquant ainsi l'adage “mon voisin est mon ennemi, le voisin de mon voisin est donc mon ami”.Ce qui est plus grave, et qui dénote la véritable intention de nuire, c'est le lien que tente de faire l'Espagne entre l'émigration clandestine et le terrorisme islamiste. Une manière pour elle de signifier qu'elle est l'ultime frontière de l'Occident. Dans cette manoeuvre d'affaiblissement, quelque part, l'Espagne se positionne en porte-à-faux par rapport au sens que semble prendre l'histoire. La démocratisation du Maroc, ses prises de position, l'attitude des citoyens marocains, tout dénote que le Maroc est l'un des pays arabo-musulmans le plus proche des valeurs et des principes de la civilisation moderne. En déclarant son hostilité allant jusqu'aux attaques contre des dirigeants marocains en raison de leur confession israélite, l'Espagne s'inscrit totalement à contre-courant des valeurs contemporaines.La grande question est de savoir ce que veut l'Espagne. Veut-elle entreprendre, à elle seule, un conflit civilisationnel? elle se trompe alors de cible. Ou alors souhaite-t-elle faire croire qu'elle est le gardien du temple et en tirer les avantages qui en découlent vis-à-vis de l'Europe. L'Europe peut-elle la suivre sur ce chemin? Evidemment non. Mais dans son action, l'Espagne crée des troubles et des perturbations, qui, eux, laisseront des marques civilisationnelles. Il faut donc que l'Europe prenne conscience que par ce comportement, l'Espagne l'entraîne malgré elle sur une voie dangereuse.


. Un nouveau stock de décodeurs numériquesUne diminution des stocks des décodeurs numériques a été récemment remarquée sur le marché marocain. A l'origine, la demande qui s'est accentuée après l'entrée de la chaîne Al-Jazeera en numérique. Le nouveau stock de décodeurs est aujourd'hui en cours de dédouanement, et en quantités suffisantes pour répondre aux besoins du marché. Le produit sera disponible incessamment dans les grands surfaces et magasins spécialisés, indiquent les responsables du Comptoir Métallurgique Marocain.. CD-Rom sur la qualité Un CD-Rom sur la qualité et les systèmes de management vient d'être développé par le département du Commerce et de l'Industrie. Il est destiné à tout organisme qui veut mettre en place une démarche qualité selon la norme NM ISO 9000 version 2000 (NM ISO 9000, NM ISO 9001 et NM ISO 9004). A noter que ce CD-Rom dispose d'un guide de mise en oeuvre des normes et un ouvrage de référence sur les méthodes et outils de la qualité. Ce CD-Rom est disponible auprès du Service de Normalisation Industrielle Marocaine (SNIMA). . Maroc-Mauritanie: Programme halieutique Plusieurs programmes destinés à renforcer la coopération dans le domaine de la pêche maritime ont été signés récemment à Nouakchott entre le Maroc et la Mauritanie. Ces programmes ont été conclus au terme de la deuxième session de la commission mixte maroco-mauritanienne de pêche maritime coprésidée par les ministres marocain Saïd Chbaâtou et mauritanien Ahmedou Ould Ahmedou. Les deux parties ont signé un programme commun de recherche halieutique sur une période de cinq ans 2002-2006.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc