×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Pour défendre son action : La Banque Mondiale lance une campagne de communication

    Par L'Economiste | Edition N°:181 Le 25/05/1995 | Partager

    La Banque Mondiale, qui a été fondée en 1944, lance la première campagne publicitaire de son histoire. Objectif: défendre son action auprès du grand public.
    Jugé limité, le budget consacré à cette opération s'élève à 120.000 Dollars (1$US=8,42DH).
    Les annonces publicitaires, publiées dans les principaux quotidiens du pays, véhiculent un message "simple" et "visant spécifiquement le public américain", indique Le Monde. L'argument développé par ces annonces consiste à dire que les pays qui reçoivent les aides constituent des marchés potentiels pour les produits américains, ce qui aurait pour effet de créer des emplois aux Etats-Unis.
    Pour convaincre du bien-fondé des actions de la Banque Mondiale, le message publicitaire est appuyé par des exemples et rappelle que c'est le président Eisenhower qui a négocié en 1960 la création de l'Association Internationale pour le Développement (AID).

    Le lancement de cette campagne intervient alors que l'aide au développement suscite des remous aux Etats-Unis. Le nouveau Congrès américain, de majorité républicaine depuis le 8 novembre dernier, souhaite en effet réduire l'aide au développement.
    Le sénateur républicain Jesse Helms, le nouveau président de la commission des Affaires étrangères, avait indiqué au lendemain des élections qu'il fallait "en finir avec cette habitude stupide de distribuer l'argent des contribuables bon gré mal gré". M. Brian Atwood, administrateur de l'USAID, avait alors rétorqué en disant: "Un jour, les Américains se réveilleront et découvriront que les Etats-Unis sont sur la voie de l'isolationnisme".
    Selon lui, l'Agence a déjà réduit de 20% le montant de son aide au cours des deux dernières années. En 1994, quelque 6,5 milliards de Dollars étaient consacrés à l'USAID, ce qui représente 0,7% du budget total attribué à l'aide à l'étranger. Cette part était encore de 0,8% en 1993 et de 1,2% en 1987.

    Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc