×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Pour accompagner son expansion : Longométal renfloue son capital

Par L'Economiste | Edition N°:238 Le 11/07/1996 | Partager


En décidant de doubler son capital social, Longométal Afrique se dote des moyens pour renforcer sa position dans les secteurs des matériaux de construction et de l'outillage industriel. La société compte renouer avec les bénéfices dans un environnement assaini.


Longométal Afrique procédera à une augmentation de capital le 15 août prochain, le portant de 47,3 millions à 94,6 millions de DH. Cette mesure contribuera à consolider l'assise financière de la société en vue de renforcer sa position dans les secteurs des matériaux de construction et de l'outillage industriel.

La direction table sur les effets d'éradication de la contrebande et de la fraude fiscale pour rétablir sa rentabilité et accroître ses parts de marché. "La volonté des actionnaires est de hisser Longométal parmi les filiales les plus rentables de la SNI", précise M. Saïd El Hadi, directeur général de Longométal Afrique.

Cette augmentation de capital va donner à l'entreprise les moyens d'atteindre ces objectifs. Outre l'élargissement de la gamme de produits offerts, les dirigeants veulent mettre l'accent sur la qualité de service.

Laminoir de rond-à-béton


Longométal Afrique, filiale de la SNI (avec 35% du capital) emploie 270 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 300 à 330 millions de DH. Elle contrôle à son tour aujourd'hui deux entités.

Ainsi, à partir de 1993, Longométal a regroupé les activités industrielles au sein de Longométal Industries pour ne conserver que les activités de négoce. "Au cours de l'exercice 1995, seule l'activité commerciale, dont les marges sont faibles, a contribué à la formation du produit d'exploitation, en baisse de 14% par rapport à l'année précédente", indique la note trimestrielle de Casablanca Finance Intermédiation.

Longométal Industries est aujourd'hui dotée d'un capital de 40 millions de DH et assume la gestion des ateliers de production industrielle, notamment de tôles profilées et des armatures. Son activité reste étroitement liée aux fluctuations du marché du ciment. En février 1996, elle a lancé un laminoir de rond-à-béton d'une capacité de 120.000 tonnes dont la production s'établit actuellement à 7.000 tonnes/mois.

La filiale immobilière se consacre pour sa part à la valorisation du patrimoine foncier de Longométal Afrique. Elle s'acquitte en outre de la maîtrise d'ouvrage pour le compte des autres sociétés du groupe. Le projet immobilier "Le joyau" est conçu sur un terrain de 5.700 m2 en R+7 pour une enveloppe globale de 140 millions de DH dont 40% financés par crédit bancaire. Il comprend au total 8 immeubles de 120 appartements et plateaux de bureaux. Une première tranche de 2 immeubles de 28 appartements chacun est achevée et 70% des locaux ont été vendus.

La deuxième tranche portant sur 3 immeubles de 48 appartements et plateaux est en cours de construction. Elle sera achevée début 1997. Le démarrage des travaux de la troisième tranche est prévu pour 1997.

Longométal Afrique prend en charge le négoce et la distribution d'acier, de matériaux de construction et des équipements industriels. Elle commercialise une panoplie diversifiée de produits. La société s'attache à dynamiser sa stratégie commerciale pour se rapprocher davantage de la clientèle. "Nous sommes confrontés à une concurrence sur toutes les branches, mais notre avantage se situe au niveau de l'éventail des produits destinés aux entreprises de construction et aux industriels pour l'équipement de leurs ateliers", explique M. Abderrahmane Abouwafa, directeur financier et administratif.

Près de 40% du chiffre d'affaires de Longométal Afrique est réalisé à travers la vente d'aciers (rond-à-béton, fil machine notamment). La commercialisation des tubes, des raccords, de la quincaillerie, des sanitaires, de la céramique, du bois et des matériaux de construction génère le reste des recettes. Longométal a également élargi sa gamme au matériel de froid et de climatisation.

Faiblesse des marges


Pour assurer la distribution des produits, la société dispose d'un réseau de 10 agences dans les principales villes . "Outre le négoce, nous prenons directement en charge en groupement avec des sociétés spécialisées dans le montage et la pause, la réalisation de bâtiments industriels ou commerciaux tels Africérame, Sétafil, Marjane", indique M. El Hadi. Longométal a également supervisé la construction du Palais des Congrès de Marrakech.

Sur le plan financier, les résultats dégagés au cours des précédents exercices sont jugés "normaux" au regard des marges du secteur de négoce. Cependant, sur les deux dernières années, Longométal Afrique a réalisé des pertes importantes. En 1995, le déficit cumulé s'est élevé à 30 millions de DH, imputable à la fois à la lourdeur des charges dans une conjoncture difficile, à la constitution de provisions pour dépréciation de stocks et créances douteuses.

Mouna KABLY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc