×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Ports: Enfin un accord entre l’Equipement et les dockers

Par L'Economiste | Edition N°:2429 Le 25/12/2006 | Partager

. L’ANP garante de la pérennité de l’emploi au nom de l’Etat. Les 1.090 dockers de Casablanca intégrés dans SomaportFinalement, le Syndicat national des dockers professionnels et assimilés des ports du Maroc affilié à l’UMT et le ministère de l’Equipement et du Transport sont arrivés à un accord. Celui-ci a été entériné vendredi dernier après d’âpres et ultimes négociations tard dans la soirée de jeudi 21 décembre. La signature de cet accord a donc mis fin à près de trois mois de bras de fer entre les deux parties. Le document porte la signature de Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, Mohamed Jamal Benjelloun, directeur général de l’Agence nationale des ports (ANP), et Saïd El Hairech, secrétaire général  national des dockers. Selon les termes de l’accord, «l’Agence nationale des ports (ANP) garantit au nom de l’Etat, (ndlr: et non du gouvernement comme le souhaitait le département de l’Equipement), l’emploi, sa continuité et sa pérennité ainsi que tous les droits et acquis des dockers et des salariés relevant de l’Association des stevedores et consignataires de navires (Assamat) opérant dans le port de Casablanca». C’est la convention collective et ses annexes qui liaient les dockers et cette association qui ont été retenus comme base des négociations. L’Etat s’est engagé à en respecter tous les termes.Concernant les autres ports du Maroc, l’ANP s’est engagée, toujours au nom de l’Etat, à garantir, selon les mêmes termes que pour les dockers du port de Casablanca, l’emploi, sa pérennité et sa stabilité ainsi que tous les droits et acquis des salariés des ports de Nador, Tanger, Jorf Lasfar, Safi et Agadir. Le syndicat des dockers a également obtenu l’engagement ferme de l’ANP d’agir en lieu et place de la Société marocaine des ports (Somaport) en cas de manquement ou de non-respect de sa part des dispositions de l’accord en question. Pour rappel, signalons que 1.090 dockers du port de Casablanca seront intégrés à Somaport. Les trois parties signataires de l’accord ont également convenu de poursuivre leurs négociations à propos de certains points restés encore en suspens. Tout comme elles ont convenu de «veiller au maintien d’un climat social sain et d’œuvrer en commun à la réussite de la réforme portuaire», entrée en vigueur le 5 décembre courant.  Le syndicat regroupant quelque 2.000 dockers, dont 1.200 dans le seul port de Casablanca, avait organisé des grèves de zèle et observé des mouvements de grève de 24 heures à deux reprises au cours des trois derniers mois. Des grèves qui, selon El Hairech, «étaient justifiées tant que le département de tutelle, en l’occurrence le ministère de l’Equipement et du Transport, n’avait pas tenu ses engagements concernant la sécurité de l’emploi». «Aujourd’hui, nous avons obtenu la garantie de l’Etat et nous pouvons dire que nous avons une certaine visibilité quant à notre avenir professionnel», ajoute-t-il.


Grève de zèle

Les dockers relevant de la Société d’exploitation des ports (Sodep) mènent depuis jeudi dernier une grève de zèle dans le port de Casablanca. Motifs invoqués: d’une part, les ristournes qui leur étaient versées par les stevedores privés ne seront pas compensées et, d’autre part, ils affirment ne pas encore avoir reçu leurs nouvelles affectations. En d’autres termes, ils ne savent pas s’ils relèvent de l’ANP ou de la Sodep. En tout cas, cette grève de zèle affecte sérieusement le trafic dans le port de Casablanca où l’activité tourne au ralenti. En effet, seulement une cinquantaine de conteneurs sont traités par shift de huit heures au lieu de 180 à 200 habituellement.Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc