×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Port de Casablanca
Nouvelle tarification du magasinage

Par L'Economiste | Edition N°:2748 Le 03/04/2008 | Partager

. Une grille dissuasive pour les importateurs stockeurs. Le délai de franchise passe à 7 jours . Le délai légal de séjour réduit à 45 jours C’EST parti. La décision d’augmenter les tarifs du magasinage des conteneurs à l’importation a été prise. Mais son application est différée à la fin du mois en cours au lieu du 31 mars comme prévu initialement. Selon Mohamed Kamal Benjelloun, directeur général de l’Agence nationale des ports, sa mise en œuvre dépend encore de quelques réglages du système de facturation que le gestionnaire du port de Casablanca s’active à opérer. Pour rappel, le réaménagement de la tarification du magasinage fait partie de toute une batterie de mesures contenues dans la feuille de route signée en décembre 2007 par les membres de la communauté portuaire et les usagers de l’outil représentés par la CGEM. L’objectif est d’assurer l’impact optimum des actions programmées en luttant, entre autres, contre les pratiques d’utilisation du port comme zone de stockage bon marché. La nouvelle tarification du magasinage des conteneurs est basée sur un double principe. Encourager les importateurs ayant un délai de séjour court et dissuader ceux qui utilisent l’enceinte comme aire de stockage. Pour les premiers, c’est le bénéfice du délai de franchise alors que les seconds devraient dorénavant composer avec un surcoût relativement pénalisant. Concrètement, le délai de franchise passera de 5 jours actuellement à 7, ce qui permettra à tous les importateurs qui font sortir leurs conteneurs dans cette période de ne pas payer de magasinage portuaire. Au-delà de ce délai, et à partir du 8e jour, le tarif du magasinage deviendra de plus en plus élevé (par incrémentation). Il sera, pour un conteneur de 20 pieds, de 400 DH à 8 jours, 2.250 à 15 jours, 5.250 à 21 jours et 10.000 DH à 30 jours contre respectivement 75, 500 , 3.700 et 5.500 DH, jusque-là en vigueur. Dépassés les 30 jours, le conteneur sera transféré dans une autre zone et à charge de l’importateur les coûts qui en résultent ainsi que les frais du magasinage dans la nouvelle zone. Mais, comme signalé, cette mesure est venue pour compléter tout un dispositif d’actions dans l’objectif de fluidifier le trafic dans le port de Casablanca. Le développement économique que connaît actuellement le Maroc, se traduit par une évolution importante de l’activité portuaire, notamment celle du conteneur qui a connu à fin 2007 une hausse de plus de 20% par rapport à la même période 2006 alors que, durant les 4 années précédentes, l’évolution moyenne se situait aux alentours de 10%. Du coup, la capacité des installations qui est de 700.000 EVP (équivalent vingt pieds) a été atteinte. Et la saturation est intervenue, deux années avant la date prévue par la réforme portuaire. Alors que l’exploitation des nouvelles infrastructures en cours de réalisation et qui porteront la capacité du port à 1million d’EVP, ne sera effective qu’à partir de juillet 2008. On misait aussi sur la contribution de TangerMed vers lequel 2 à 300.000 EVP doivent migrer. Seulement, la congestion du port de Casablanca est apparue une année avant la mise en activité de l’outil portuaire de la ville du Détroit. Or, l’analyse de l’évolution du trafic des conteneurs laisse présager une tendance haussière sur les prochaines années avec des taux relativement élevés vu l’accélération des programmes de développement au Maroc, le démantèlement tarifaire progressif et la libéralisation du transport maritime.D’où le programme d’actions contenues dans la fameuse feuille de route. Deux objectifs fondamentaux sont ciblés. Accélérer le rythme de réalisation des infrastructures et des équipements. A ce sujet, rassure Benjelloun, «toutes les actions programmées seront réalisées selon l’agenda arrêté avec les divers partenaires. Il en sera ainsi de l’aménagement du terminal à conteneurs Somaport et de la construction des terre-pleins supplémentaires. Pour ce qui est de la réalisation du 3e terminal, l’avis d’appel d’offres a été lancé et les travaux devraient démarrer vers septembre 2008. Ce projet devrait porter la capacité du port de Casablanca à 1,6 million d’EVP à l’horizon 2010. L’autre objectif tient à la réduction du délai de séjour qui avait atteint des proportions alarmantes. L’idéal est de le faire coïncider avec la durée de franchise, soit 8 jours. Outre la nouvelle tarification, le délai légal de séjour des marchandises a été aussi ramené, depuis janvier 2008, à 45 jours au lieu de 60. Ce délai une fois épuisé, l’administration des douanes peut procéder à la vente ou la destruction des marchandises en souffrance.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc