×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Pollutec s’invite au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:3045 Le 12/06/2009 | Partager

. Le salon se tiendra du 22 au 24 octobre à Casablanca. 80 milliards de DH à investir par l’EtatLE salon international des équipements, technologies et services de l’environnement, qu’organise le groupe Reed Exhibitions, poursuit son internationalisation. Après la France, l’Algérie et les Emirats arabes unis, Pollutec s’invite au Maroc, du 22 au 24 octobre à la foire de Casablanca. Cette première édition devrait réunir plus de 200 exposants autour d’une offre de services en matière de déchets/recyclages, énergies renouvelables, traitement de l’air, traitement et gestion de l’eau, développement durable, gestion et prévention des risques… Elle cible des porteurs de projets d’investissements et prescripteurs des pouvoirs publics, collectivités locales, organismes d’Etat, du privé… Co-organisé avec l’agence marocaine de communication, Forum 7, Pollutec Maroc attend la visite de 5.000 professionnels. Selon la directrice de Pollutec, Sylvie Fourn, le salon vise à accompagner la dynamique de la politique environnementale de l’Etat, notamment sur les questions d’assainissement. De ce fait, les organisateurs s’engagent à réunir le plus de spécialistes internationaux possible pour répondre aux attentes du marché marocain. Par ailleurs, «le choix du Maroc pour abriter ce salon répond à la demande des clients français et espagnols, qui perçoivent une grande dynamique dans le pays», soulignent les organisateurs. A juste titre, car le secrétariat d’Etat à l’Environnement a initié plusieurs projets, notamment en matière d’accès à l’eau potable, électrification des zones rurales. Toutefois, l’essentiel de sa politique porte sur l’accompagnement et la gestion des déchets. D’où la stratégie en cours pour la professionnalisation du secteur du nettoyage. Un projet nécessitant une enveloppe de 40 milliards de DH, sur 15 ans. Dans cette optique le secrétariat à l’Environnement va fermer et réhabiliter les déchetteries non contrôlées, au nombre de 300, créer 350 décharges contrôlées et intégrer le tri pour permettre le recyclage de 20% de déchets ménagers d’ici 2030. Un budget de 80 milliards de DH y sera alloué. B. T. & S. H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc