×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Politique: Un second souffle pour la coopération bilatérale Maroc-Tunisie

    Par L'Economiste | Edition N°:464 Le 16/03/1999 | Partager

    · Le Président tunisien prononcera aujourd'hui un discours devant le Parlement
    · Le projet d'une zone de libre-échange au centre des discussions
    · La réactivation de l'UMA est à l'ordre du jour


    M. Abdelouahed Radi, président de la Chambre des Représentants est fin prêt pour accueillir le Président tunisien, M. Zine Al Abidine Ben Ali, qui doit prononcer aujourd'hui un discours devant les députés. Son intervention est très attendue. Elle devra tracer les lignes de la coopération bilatérale, d'autant que c'est la première visite officielle qu'effectue le Président tunisien au Maroc depuis son accession au pouvoir. Cette visite placée sous le signe de la dynamisation de la coopération devra marquer une nouvelle étape dans les relations maroco-tunisiennes.
    Le Président tunisien, accompagné d'une importante délégation ministérielle et d'hommes d'affaires, doit finaliser un projet d'accord pour l'établissement d'une zone de libre-échange entre les deux pays. Les grandes lignes de celle-ci ont été élaborées par le comité mixte maroco-tunisien d'hommes d'affaires, lors de sa dernière réunion. Il s'agit de donner un coup de fouet aux échanges commerciaux maroco-tunisiens encore très faibles. Ces échanges ont atteint 103 millions de Dollars (environ 1 milliard de DH) en 1998 contre 90 millions (900 millions de DH) en 1997.
    Sur le plan politique, les entretiens entre le Président tunisien et SM le Roi Hassan II doivent être centrés sur les difficultés et les perspectives d'avenir de l'UMA.

    Réactiver l'UMA


    Dans une interview à la MAP, M. Ben Ali, qui multiplie actuellement les initiatives pour sortir cette instance de l'immobilisme, a affirmé que la construction du Maghreb arabe constitue "un processus irréversible", en même temps qu'un "impératif incontournable", à l'heure des regroupements régionaux et de la mondialisation.
    Le Président tunisien a affirmé sa détermination à poursuivre les démarches en faveur de la réactivation de l'UMA et de la levée des sanctions internationales contre Tripoli. Il a souligné à cet effet que l'embargo aérien imposé à la Libye fait supporter à la Tunisie "un coût économique considérable".
    Les discussions maroco-tunisiennes portent également sur le processus de coopération euro-méditerranéen ainsi que les relations entre l'Union Européenne d'une part et la Tunisie et le Maroc d'autre part. L'objectif est de coordonner davantage les positions des deux pays face à cet ensemble.
    Enfin, le blocage du processus de paix israélo-palestinien ne manquera pas d'être évoqué, Tunis et Rabat l'ayant souvent condamné en l'imputant au gouvernement israélien. "Il est devenu parfaitement évident que c'est le gouvernement israélien qui se dérobe à ses engagements renie des accords qu'il a signés et met en danger la région toute entière", a affirmé le Président tunisien dans la même interview.

    Adil BOUKHIMA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc