×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Poids Lourds : Reprise des camions de 14 tonnes et des autocars de tourisme de Janvier à Septembre

Par L'Economiste | Edition N°:53 Le 12/11/1992 | Partager

Les trois premiers trimestres de l'année en cours ont été marqués par un ralentissement du taux de croissance des transactions portant sur les camions et par une baisse des ventes globales d'autobus et autocars. Les dernières statistiques fournies par le Groupement Professionnel du Poids Lourd de la Carrosserie (G.P.L.C.) indiquent, en effet, que les ventes de camions sur les neuf premiers mois de 1992 sont en hausse de 5,5%, à 2.756 unités par rapport à la même période de 1991. Observées sur les trois premiers trimestres des années 1990, l991 et 1992, les ventes de camions ont toutefois tendance à se tasser entre les deux dernières années. Leur taux de croissance a atteint 12,69% en 1991 par rapport à 1990.

L'examen détaillé des ventes de camions met en évidence la prépondérance de la marque japonaise Mitsubishi. Avec 1.143 ventes en Janvier-Septembre 1992, Mitsubishi détient en effet une part de marché d'environ 42%.

Le reste est partagé entre RVI et Isuzu (près 23% chacun), Volvo (8%) et Bedford (4%).

Premier constat: le marché du camion est dominé par les marques japonaises. Les camions Mitsubishi et Isuzu représentent à eux seuls une part de marché d'environ 64%.

De Janvier à fin Septembre 1992, Mitsubishi, R.V.I. et Isuzu ont amélioré leur position puisque leurs parts de marché respectives n'atteignaient durant la même de 1991 que 35, 22 et 21%. En revanche, Bedford et dans une moindre mesure, Volvo ont vu baisser leurs parts de marché. Sur les neuf premiers mois de 1991, elles étaient de 10% pour Bedford et de 10,6% pour Volvo.

Des statistiques, il ressort en outre que les plus fortes ventes enregistrées, au cours de la période couvrant les neuf premiers mois de 1992, ont concerné. Sur les 2.756 ventes affichées en Janvier-Septembre 1992, 61%, soit 1.690 unités, ont en effet porté sur les camions de 8 Tonnes. Ce segment du marché est partagé entre Mitsubishi (38%), Isuzu (30%), R.V.I.(24%)et Bedford (6%).

Avec 590 unités et un taux de croissance de 20,65% par rapport aux trois premiers trimestres de 1991, les ventes de camions de 3,5 à 7,9 tonnes ont représenté 21% du total des ventes. Une fois de plus, ce sont les camions Mitsubishi qui ont rencontré, de Janvier à Septembre 1992, Le plus grand sucés, soit 407 unités. Ce chiffre équivaut à une part de marché d'environ 69%. Le reste revient à Isuzu (19%) et R.V.I. (12%).

Viennent ensuite les camions de 38 tonnes. Entre Janvier et Septembre 1992, 269 unités ont été vendues ce qui constitue un recul de 15% relativement à la même période de 1991. Les ventes de cette lignes de camions étaient déjà en baisse de 9% en 199I par rapport à l'année précédante. A ce niveau c'est la Volvo qui détient la part du lion (70%). Elle est immédiatement suivie par R.V.I. (22%) et Mitsubishi (8%).

Egalement en baisse, les ventes de camions de 19 à 26 tonnes ont porté sur 116 unités pour les neuf derniers mois de 1992 contre 138 en 199I. La régression est de 15%. La place de leader revient à R.V.I. avec une part de marché de 36%. Volvo et Mitsubishi détenant, dans l'ordre, 34% et 30% de ce segment du marché des camions.

Pour les camions de 14 tonnes, les ventes ont pratiquement triplé en 1992, alors qu'en Janvier-Septembre 1991 elles avaient chuté de 66% comparées à la même période de 1990. De 34 unités au cours des trois derniers trimestres de cette année, elles ont effectivement grimpé à 91 unités.

Les ventes d'autobus et d'autocars, elles, ont porté sur 308 unités en Janvier-Septembre 1992, contre 355 durant la période correspondante de 1991, soit une baisse de 13,24 %. Avec des parts de marché nettement proches, soit environ 40%, correspondant à des ventes de 123 et 122 unités au cours des neuf derniers mois de l'année, RVI et Daf occupent la première sur ce marché.

Pour les autocars de tourisme, 58 transactions ont eu lieu de Janviers à Septembre 1992. Cinq ont porté sur des autocars Renault de 25 places et moins (au premier semestre 1991, aucune vente n'a été enregistrée) et 53 sur les autocars de plus de 25 places (soit une progression de 140 % par rapport aux trois derniers trimestres de 1991). A ce niveau, c'est Daf qui défient la plus grosse part de marché, Soit 66%. Le reste est partagé entre Volvo (19%), RVI (13%) et Mitsubishi (2%).

Côté autocars (hors autocars de tourisme), 147 unités, dont 6 autocars Renault de moins de 40 places et 141 dépassant 40 places, ont été commercialisés pendant les neuf derniers mois de 1992. Sur les 141 autocars de plus de 40 places, 5 1% lié sont de marque Daf, 34% Renault, 13% Volvo et 1,42% Mitsubishi.

Pour les autobus enfin, 103 ventes ont été enregistrées au cours des trois premiers trimestres 1992.

H.E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc