×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Poids lourds : Daf va monter des tracteurs routiers

Par L'Economiste | Edition N°:43 Le 03/09/1992 | Partager

Daf Industrie Maroc diversifie sa gamme de production. Ne procédant jusque là qu'au montage des châssis pour les autocars urbains et interurbain, elle se lance dans les tracteurs routiers. Le montage des camions à petits et moyens tonnages est prévu.

DAF Industrie Maroc va commencer le montage des tracteurs routiers de marque Daf en Janvier 1993 au plus tard. La société effectuera tout d'abord le montage du FT 3.300 KX de puissance 354 CV. Au cours de l'année 1993, il est probable que la société procède au montage du tracteur routier DAF 95 de puissance 460 CV. Le montage des camions de petits et moyens tonnages est également prévu. Si ce projet aboutit, Daf Industrie Maroc restera fidèle à la carte Daf "en raison des facilités de gestion de la pièce de rechange que cela procure", précisent les responsables.
En effet, la diversification de la production dans le domaine des poids lourds s'impose de plus en plus pour toutes les sociétés. Chaque gamme de produits répondant aux vicissitudes d'une demande fluctuante.
Pour le montage des tracteurs, Daf investira 8 millions de Dirhams dont 60% en prêts bancaires et 40% en autofinancement. Ces investissements serviront, entre autres, à compléter la chaîne de montage des châssis d'autocars urbains et interurbains.
Cependant, un problème se pose à Daf: il s'agit de l'exiguïté de son usine. Sa capacité de production actuelle n'est que d'un châssis par jour.

Une nouvelle unité de production

Pour pallier à ce problème dans un prochain avenir, les responsables de la société comptent recruter du personnel et constituer des équipes en 3x8. Pour une solution à plus long terme, ils envisagent la construction d'une nouvelle unité de production. Pour le site, ils ont le choix entre la ville de Mohammédia, Had Soualem ou Bouskoura. Une fois la nouvelle unité opérationnelle, la capacité d'usine devrait doubler.
Le premier tracteur, qui sera monté, est qualifié de "performant" par M. Azzedine Alami, Directeur Général de Daf. Il est doté de 16 vitesses d'une puissance de 200 tours minutes, filtres à air, embrayage à sec, freins électriques, ordinateurs de bord, suspensions pneumatiques...Cependant certaines des options ne seront installées que sur commandes.

Marge nulle

Pour la première année, Daf produira près de 80 à 100 tracteurs routiers et pense acquérir ainsi près de 20% de la part du marché des tracteurs routiers.
Pour le lancement, des prix de pénétration seront pratiqués. "Dans une première phase, il est probable de produire à marge nulle", précise M. Alami. Même les pièces de rechange subiront prochainement une réduction de plus de 30%. Cette réduction a été décidée en commun accord avec la maison mère. Ainsi, la nouvelle politique de la société est de réduire ses prix de vente. La réduction des frais d'entretien des véhicules est aussi un objectif de la société. "Nous projetons de faire comprendre aux utilisateurs que la réparation dans la maison Daf ne coûte pas plus cher que chez un garagiste", déclare le Directeur.
Les pièces de rechange du premier tracteur routier sont déjà disponibles puisqu'il possède un moteur similaire à celui monté sur les châssis des cars et autocars.Toutefois, Daf ne possède pas pour l'instant de représentants à travers le pays. Mais, ses responsables pensent que dans la nouvelle structure, ils installeront une quinzaine d'agences. Une école de formation est prévue pour la prochaine usine. Pour le moment, Daf convoque périodi-quement un technicien de la maison mère et convie les utilisateurs à des séances de formation portant sur l'évolution technique des véhicules.
Concernant la commercialisation du tracteur routier, le budget publicitaire n'est pas encore arrêté, mais "il sera important", d'après M. Alami. La promotion sera sélective et visera les professionnels par le biais de mailings. L'utilisation d'une caravane pour exposer le produit aux différents utilisateurs aux quatre coins du pays est également prévue. La presse écrite, comme support publicitaire, ne sera utilisée qu'accessoirement.

Laïla TRIKI

Carte de visite

LE capital social de Daf Industrie Maroc est de 15 millions de Dirhams. La société a été créée en Juillet 1990 avec l'acquisition de la carte Daf hollandaise. Celle-ci appartenait auparavant à M. Rahali. Ce sont des personnes physiques qui possèdent 85% du capital. Les 25% restants sont détenus par la maison mère.
Le chiffre d'affaires de la société en 1991 a été de 180 millions de Dirhams. Pour 1992, le chiffre d'affaires prévisible est de 200 millions de Dirhams. La société emploie 70 à 100 personnes selon les besoins du marché.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc