×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Plan Azur
Station Mogador: Le chantier prêt pour 2010?

Par L'Economiste | Edition N°:2808 Le 27/06/2008 | Partager

. 4,5 milliards de DH pour la première phase . Lancement des travaux du Sofitel LuxuryLa station touristique de Mogador-Essaouira prend forme. Pourtant, on aurait pu croire que le chantier, un des six sites du Plan Azur, ne verrait jamais le jour, tant entre la sélection du consortium en 2002 et la signature de la 1re convention en 2004 beaucoup de choses ont été dites et écrites. Le départ de Jean Robert Rieznik de la Saemog, la société d’aménagement chargée de la réalisation du projet, consortium formé des groupes marocain Risma, hollandais Colbert Orco et belge Thomas & Piron, en mai 2006, «pour incompatibilité de visions», avait fini par jeter un froid sur le projet. Son remplacement au pied levé par Amyn Alamy, l’un des théoriciens de la Vision 2010 du tourisme, allait redonner espoir aux actionnaires. Un espoir qui s’est concrétisé, mercredi 25 juin, avec le lancement des travaux de Sofitel Luxury Mogador Golf & SPA, un des trois grands hôtels de luxe du projet. La fin des travaux de viabilisation du site a vu sa superficie passer de 395 à 580 ha, entre la première convention signée en février 2004 et la deuxième en mai 2006. Car du goût du nouveau capitaine de bord, cette phase 1 du projet serait «trop étriquée pour valoriser le potentiel touristique d’Essaouira». Ce qui laisse voir une volonté de rentabiliser ce projet capitalistique à développer sur 3 phases. La 1re engloutira 4,5 milliards de DH dont 4 supportés par l’aménageur. En portant la superficie à 580 ha, le nombre de lits est passé de 8.700 à 10.000 dont 6.500 hôteliers. La 1re phase, en cours de développement, qui couvre 320 ha, offrira une capacité de 4.000 lits dont 2.800 hôteliers. Elle comprend 2 golfs de 18 trous, trois grands hôtels de luxe, le «Village» de Mogador-Essaouira, ce sont 8 hôtels de 30 chambres chacun, 7 résidences hôtelières de 200 chambres, des commerces et lieux d’animation. Par ailleurs, pour le président de Saemog, l’objectif est de ne pas répéter les mêmes erreurs commises par une destination comme Marrakech, qui avait pour vocation de servir de vitrine à la destination haut de gamme Maroc. En dehors des 14 km de chemins piétonniers et cyclables, les espaces verts occupent une place privilégiée. Cette espèce de serpent noir qui sillonne les 540 ha, dédiée à la circulation des véhicules automobiles, et le tapis vert des 3 golfs, rien ne semble indiquer que la station ouvrira début 2010. Le défi est lancé. Bachir THIAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc