×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Affaires

Plan Azur: Mogador repense sa stratégie

Par L'Economiste | Edition N°:2479 Le 07/03/2007 | Partager

. Le concessionnaire, aménageur et marketeur à la fois. Un besoin en capitaux de 200 millions de DH. Discussions pour ouvrir le capitalDes discussions capitales sont actuellement en cours pour reconfigurer l’actionnariat du groupement aménageur de la station Mogador, Saemog. Celui-ci est composé par le groupe belge Thomas & Piron à hauteur de 34%, et à parité par Risma et le groupe franco-néerlandais Colbert & Orco. Les réflexions menées portent sur l’ouverture du capital à de nouveaux actionnaires. L’objectif est de disposer de 200 millions de dirhams, enveloppe jugée nécessaire pour mener à bien la nouvelle stratégie envisagée pour le développement de la station, selon une source proche du dossier. La nouvelle vision est fondamentalement différente de la première. Au lieu d’aménager puis de faire appel à des investisseurs pour la gestion de la station, le concessionnaire a opté pour une vision intégrée. Les actionnaires de Saemog ont donc choisi de prendre en charge la station, depuis son aménagement jusqu’à sa commercialisation. L’aménageur devient aussi le marketeur. C’est une première dans le schéma de gestion des stations du Plan Azur. Chez Risma, on explique cette initiative par la volonté de «livrer une station homogène». D’où le besoin de 200 millions de dirhams supplémentaires. Rappelons que l’investissement initial prévu pour l’aménagement avoisinait les 120 millions de dirhams. Et c’est cet apport supplémentaire qui est donc au centre des négociations actuelles. Aucune option n’est pour l’heure définie. Mais même si la composition du capital venait à être modifiée, les trois actionnaires actuels de Saemog garderont la majorité. La station touristique du Plan Azur sera réalisée en trois phases s’étalant sur 9 ans. A terme, l’investissement pour l’aménagement de la station Mogador-Essaouira nécessitera plus de 1,2 milliard de dirhams. Le site devrait, à terme, se positionner sur le haut de gamme. L’ouverture du premier golf est prévue pour le printemps 2008. La commercialisation des villas devrait intervenir l’été de la même année et le premier hôtel début 2009. La réalisation du projet a des répercussions considérables sur la création d’emplois. Pendant la phase de réalisation, les travaux devraient permettre la création d’au moins 2.000 emplois. A la mise en exploitation de la phase I de la station, le nombre d’emplois directs créés devrait s’élever à 2.350. L’hôtellerie permettra de générer 1.500 postes, le résidentiel 300, les 2 golfs assureront du travail pour 250 personnes alors que la gestion de la station nécessitera 300 postes. Au total, la station Mogador permettra, à terme, 3.900 emplois directs et près de 18.000 indirects.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc