×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Plages propres
    Le Maroc, 1er pays arabe à se conformer aux standards

    Par L'Economiste | Edition N°:2424 Le 18/12/2006 | Partager

    . Achkar et El Haouzia hissent le Pavillon bleu cette année. Des trophées décernés par la fondation Mohammed VILe concept «Plages propres» prend de l’ampleur. L’édition 2006 a ainsi visé 50 plages relevant de 34 communes littorales, au lieu de 44 l’an dernier. Opérateurs privés, publics et collectivités locales se sont évidemment associés à cette opération environnementale. Pour récompenser les plus méritants, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement a organisé, le 14 décembre à Skhirat, une cérémonie de remise des Trophées Lalla Hasnaa. La nouveauté de cette édition, c’est qu’ils seront répartis en trois catégories: le Trophée de l’engagement, le Trophée innovation et le Trophée initiative. Durant cette année, neuf nouveaux sites ont été parrainés par plusieurs opérateurs privés (Drapor, BCP, ONE…) C’est le cas notamment de Tahadart et Rmilate, situés dans la province de Tanger-Asilah. Par ailleurs, 65 millions de DH ont été investis par les Communes et les sponsors. A cet égard, 82% du budget a été dédié notamment aux équipements d’hygiène et à la gestion. Un pourcentage qui confirme l’indigence infrastructurelle de la majorité des plages marocaines. Quant à la sensibilisation et à l’animation, elles ont accaparé 13% des fonds. Le reste a été destiné à la santé et à la sécurité. La direction générale des Collectivités locales (DGCE) a également mis la main à la poche. Une enveloppe de 8 millions de DH a été allouée au programme de mise à niveau des équipements et de la propreté de 20 plages. Les infrastructures ont englouti encore une fois le gros du budget (57%). Bonnes nouvelles pour les baigneurs. En 2006, deux Pavillons bleus ont été hissés sur les plages d’Achkar et d’El Haouzia. La labellisation a été confirmée cette année pour Aïn Diab Beach à Casablanca et Essaouira. «L’obtention de 4 Pavillons bleus est une première pour un pays arabe. En Afrique, le Maroc est le deuxième pays, après l’Afrique du Sud, à se conformer aux standards internationaux», commente la Fondation Mohammed VI pour l’environnement. L’effet de surprise est capital pour l’efficacité des évaluations. Le Comité national effectue, du 14 au 26 août, des visites inopinées de contrôle des plages. Parmi les critères retenus: la qualité des eaux de baignade. Les constats sont, selon les sites, assez critiques. «Faible affichage en matière de qualité des eaux, location de parasols encore anarchique, sécurité des estivants (maîtres-nageurs, engins nautiques…) pas encore maîtrisée», souligne le comité dans ces fiches d’évaluation.


    The Winner’s…

    - Trophée de l’engagement: L’ONDA et la Commune urbaine de M’Diq, l’OCP et la commune urbaine de Lamaachat (Province de Safi). - Trophée de l’innovation: L’Odep pour avoir installé un parc de jeux pour enfants sur la plage, Maroc Telecom, le Croissant-rouge marocain et SOS Handicap moteur Maroc. - Trophée de l’initiative: L’Association des résidents à Sidi El Abed, l’association Espace Kacimi et BMCE Bank, Akwa Group et la Commune rurale de Mirleft. La BCP et la Commune rurale d’El Haouzia ont eu un prix spécial. Faiçal FAQUIHI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc