×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Plages propres: 50 sites concernés cette année

    Par L'Economiste | Edition N°:2294 Le 09/06/2006 | Partager

    . Les mesures de contrôle d’hygiène renforcées . Plus d’accessibilité pour les personnes handicapéesEt de huit pour Plages propres. Initiée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, l’édition 2006 de cette opération concernera 50 plages, soit 6 de plus que l’année dernière. Celles-ci sont réparties sur le territoire de 34 communes littorales. Quelque 24 entreprises publiques et privées y apporteront leur soutien. Nouveauté de cette année, la révision des conventions de partenariat pour une meilleure gestion des espaces concernés. Ce partenariat s’est soldé par l’octroi en 2005 du label Pavillon Bleu, une certification de conformité avec les normes internationales, aux plages de Aïn Diab et Essaouira. «Il s’agit maintenant d’aller plus loin en amenant toutes les plages à se conformer aux normes reconnues mondialement», a affirmé Lhoucine Tijani, président délégué de la fondation.Un plan d’action 2006-2008 a été élaboré dans cette perspective. L’effort pour cette édition portera notamment sur l’élaboration de manuels et guides pour orienter tous les intervenants. L’accès aux plages pour les personnes handicapées sera facilité. Objectif: le désencombrement des espaces pour permettre à cette catégorie d’estivants de se déplacer convenablement. Les mesures de surveillance de la qualité des eaux de baignade seront renforcées. Le dispositif relevant du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’eau et de l’environnement sera appuyé par des paramètres microbiologiques plus précis. L’expérience-pilote menée par Redal (groupe Veolia) à la plage de Skhirate est donnée en exemple. Celle-ci a consisté en la réalisation d’analyses journalières depuis mars dernier et une identification des sources de pollution potentielles. L’organisation de séminaires et ateliers de formation destinés à renforcer les capacités d’intervention des partenaires est prévue. Ceci, au même titre que la refonte des modalités d’attribution des trophées Plages propres. Le budget prévu pour cette année sera «légèrement supérieur» à celui de 2005, établi à un total de 49 millions de DH. Quelque 157 millions de DH ont été investis dans le cadre de cette opération sur la période 2002-2005. 48% de ce budget ont été orientés vers la mise en place d’infrastructures et équipements nouveaux.Ces éléments ont fait l’objet d’une journée d’étude organisée hier jeudi à Rabat par la Fondation et à laquelle ses différents partenaires ont participé (DGCL, représentants des communes littorales, ministères concernés, partenaires économiques…).


    Pression

    Comptant 145 plages et plus d’un million d’estivants par jour, le littoral marocain fait l’objet d’énormes pressions. Celles-ci concernent essentiellement le poids des rejets liquides déversés sur les côtes. En augmentation constante d’année en année, ceux-ci seraient cette année de l’ordre de 600 millions de m3. Lancé lundi dernier, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, un programme national d’assainissement liquide se veut un moyen de limiter les dégâts. Il ambitionne de réduire de 60% le taux de pollution générée par les rejets liquides à l’horizon 2020 et d’atteindre un taux de raccordement aux réseaux d’assainissement de 80% en milieu urbain. La création de 160 stations d’épuration est au programme. Pour cela, un budget de 43 milliards de DH est nécessaire. Ce programme vient en appui à la loi 10-95 sur l’eau. Celle-ci installe le principe de pollueur-payeur, avec des redevances de déversement. Un autre projet de loi sur la navigation de plaisance est en cours d’adoption. T. Q.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc