×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Piratage informatique: Le Maroc, un bon élève?

Par L'Economiste | Edition N°:1509 Le 30/04/2003 | Partager

. Les études de la BSA ont prouvé que le pays a perdu 16 points de 1996 à 2001A l'occasion de la Journée mondiale de la propriété intellectuelle, célébrée le samedi 26 avril, l'Association des éditeurs de logiciels BSA, représentée par son porte-parole pour l'Afrique du Nord, Samir Bennani, a annoncé les résultats de l'étude effectuée par IDC. Ce dernier, est le premier prestataire mondial de services dans les domaines de la veille technologique, des analyses sectorielles, des données sur les marchés et du conseil stratégique auprès des constructeurs, fournisseurs et utilisateurs de technologies de l'information. IDC fournit aussi des travaux sur l'avenir du e-business. L'étude analyse donc, dans 57 pays, l'impact de la lutte contre le piratage dans le secteur de technologies de l'information, et les avantages économiques que ces pays en tireraient. Les pays étudiés représentent 98% du marché mondial des technologies de l'information, mais le Maroc n'est pas concerné, tient à préciser Samir Bennani. Ainsi, les études montrent qu'une réduction de 10 points du taux de piratage dans le monde se traduirait par la création de 1,5 million d'emplois, une croissance économique de 400 milliards de dollars et 64 milliards de dollars de taxes supplémentaires pour les gouvernements. Action de BSAPlus précisément, pour l'Afrique et le Moyen-Orient, une baisse de 10 points du taux de piratage engendrerait la création de 11.000 emplois, une croissance économique de 4,7 milliards de dollars et plus de 400 millions de dollars de taxes pour la région. A noter que le Maroc est parmi les “bons élèves” dans la lutte contre le piratage, ce sont en tout cas les propos de la BSA. Le pays a ainsi perdu 16 points de 1996 à 2001. De ce fait, Samir Bennani a exposé l'action de BSA au Maroc depuis juillet 2002. L'association a lancé une campagne de sensibilisation et de mise en demeure. Celle-ci a été menée à deux niveaux: sur le canal de vente et sur l'utilisateur immédiat. Pour le canal de vente, BSA déclare que plus de 300 revendeurs ont été contrôlés anonymement. Les résultats ont montré que plus de 40 étaient pirates, plus de 60 en règle et plus de 40 ont changé de comportement d'un contrôle à un autre. Le reste des 300 revendeurs a été délibérément mis de côté, car n'ayant pas un grand impact sur la place. Le but de cette opération, selon Bennani, est de sonder le marché afin de prendre les actions appropriées envers chaque catégorie. Quant aux utilisateurs finaux, un courrier de sensibilisation a été envoyé à plus de 6.000 PME/PMI. Des appels téléphoniques ont suivi. En réponse, plus de 60 sociétés ont régularisé leur situation alors que plus de 2.000 sont passées à la phase visite. Il s'agit de visites que des équipes BSA effectuent sur le terrain auprès de plus de 1.200 sociétés dont 70 gros comptes. Les équipes présentaient des messages de sensibilisation et de mise en garde selon la réaction au courrier. Ainsi plus de 130 entreprises ont régularisé leur situation, 260 ont refusé de collaborer et plus de 230 ont prouvé leur légalité.Houda BENBOUYA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc