×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Europe

Phytosanitaire: Les professionnels arabes veulent harmoniser les procédures d'homologation

Par L'Economiste | Edition N°:720 Le 08/03/2000 | Partager

· Ils suivent ainsi les traces de leurs homologues européens

· Après Doubaï et Beyrouth, ils se sont donné rendez-vous à Casablanca pour leur 3ème meeting


Depuis le 6 mars dernier, l'Association Marocaine des Négociants Importateurs et Formulateurs de Produits Phytosanitaires (Amiphy) est l'hôte des professionnels du phytosanitaire de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Elle accueille ainsi le 3ème meeting(1) sur l'harmonisation des procédures d'homologation. Cette rencontre qui s'achève aujourd'hui est organisée par l'Amiphy, en collaboration avec le groupe de travail pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient (AMEWG) et l'Organisation Arabe pour le Développement Agricole (OADA).
Plusieurs pays prennent part à cette manifestation qui connaît également la participation des représentants des firmes multinationales implantées dans la région. L'objectif de cette rencontre est de tenter d'harmoniser les procédures d'homologation. Il s'agit là de suivre l'exemple de la Communauté Européenne qui a déjà une longueur d'avance dans le domaine. "Si la procédure était la même dans tous les pays arabes, les agriculteurs disposeraient de produits phytosanitaires plus rapidement", souligne M. Khalid Lahlou Mimi, président de l'Amiphy.
D'ailleurs, ce workshop se tient lors d'une période cruciale pour la profession au Maroc, caractérisée par l'apparition des prémices d'une réorganisation de ce secteur d'activité.

En effet, cette manifestation coïncide avec l'entrée en vigueur dans quelques semaines de la loi n°42-95, votée en 1997 qui organise l'homologation, la fabrication, la formulation, l'importation et la distribution des pesticides. La mise en place de cette loi, a précisé M. Lahlou lors de son intervention, "devenait nécessaire afin d'harmoniser les utilisations des phytosanitaires, contrôler leurs utilisations et mettre en place tous les moyens pour éviter les éventuels risques".
Cependant, les professionnels émettent des objections sur certaines dispositions du texte de loi. Il s'agit notamment de la nécessité de créer une société anonyme par les revendeurs de ces produits. Ce qui n'est pas évident, soutiennent-ils, essentiellement pour les petits commerçants en milieu rural.
A noter que l'Amiphy compte 18 membres qui couvrent plus de 90% du marché. Le rôle de l'Association est de promouvoir la bonne utilisation des produits phytosanitaires sur le marché.

Abdelaziz MEFTAH

(1) La première rencontre a eu lieu à Doubaï en mai 1998 et la seconde à Beyrouth en 1999.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc