×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Pharmacie: Pari réussi pour Dawafric 2007

Par L'Economiste | Edition N°:2646 Le 07/11/2007 | Partager

. Pas moins de 5.000 professionnels réunis pour ce 1er salon. Le Maroc, pionnier en Afrique. Le secteur a produit environ 203 millions d’unités en 2006«Ensemble, bâtissons la santé de l’Afrique». Les pharmaciens maghrébins et africains se sont mobilisés pour leur 1er salon professionnel (Dawafric 2007) qui s’est déroulé du 2 au 4 novembre à Casablanca. Show africain, inauguration officielle et hommage à des ONG, notamment du Sénégal, ont marqué la séance d’ouverture de ce salon. Pas moins de 5.000 pharmaciens et 50 exposants y ont participé. Fabricants, distributeurs, chargés de promotion ou fournisseurs du Maroc et des quatre coins de l’Afrique (Sénégal, Algérie, Egypte, Côte d’Ivoire, Guinée, Togo, Tunisie, Gabon, Mali…) sont venus en force. D’autres pays non africains étaient aussi au rendez-vous. Rappelons qu’une enveloppe de 1,7 million de DH a été allouée à cet événement. «Le Maroc veut se positionner sur le continent en tant que pionnier du développement grâce à sa stratégie de quête de meilleure qualité et accessibilité du médicament», de l’avis des organisateurs. Le pays dispose donc de notoriété dans ce domaine qui l’incite à créer une plate-forme d’échanges Sud-Sud. «L’Afrique occupe une place particulière et nous évoluons dans un secteur développé», indique Anas Alaoui, DG de la société organisatrice de l’évènement «Gold Event». Le Royaume se veut, ainsi, précurseur dans plusieurs domaines, entre autres, le générique qui connaît un «engouement certain». Les laboratoires de la place produisent et commercialisent ce genre de médicament. Ce n’est pas le cas, par exemple, pour le Sénégal qui importe près de 95% de ses besoins. L’Algérie, elle, souhaite s’ouvrir à d’autres fournisseurs, promouvoir le générique et la fabrication locale. L’enjeu est de taille: le marché dépend pour 65% de l’étranger.Ceci dit, «les défis de santé que le continent doit relever sont communs», ont conclu la majorité des participants au salon Dawafric. Et ce, dans un contexte caractérisé notamment par le démantèlement progressif des barrières douanières et par les problèmes de commerce de médicaments contrefaits et de mauvaise qualité.Par ailleurs, le secteur pharmaceutique marocain a produit environ 203 millions d’unités en 2006 permettant de couvrir près de 70% des besoins locaux en médicaments, soit un chiffre d’affaires de 8,3 milliards de DH. Les 30% restants sont assurés par les importations de produits à faible volume de consommation provenant surtout de pays européens. Le secteur exporte en moyenne 8 à 10% de sa production vers des pays européens, arabes, asiatiques ou encore africains. A signaler que le Maroc se classe deuxième après l’Afrique du Sud dans la production de médicaments. Il compte plus de 35 laboratoires pharmaceutiques et cherche à aller plus en avant.


Jumelage

UNE cérémonie de jumelage a eu lieu la veille de la clôture du salon entre la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM) et le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal (SPPS). De même, des conférences, des tables-rondes et des soirées culturelles ont animé les stands et les salles des conférences deux jours durant. Des thèmes pointus et qui préoccupent l’Afrique au premier plan comme le sida, le paludisme ou encore la tuberculose… ont été débattus par d’éminents spécialistes.Fatim-Zahra Tohry

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc