×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprise Internationale

Pharmacie : Hoechst rachète l'Américain Marion Merrel

Par L'Economiste | Edition N°:179 Le 11/05/1995 | Partager


Marion Merrel Dow (MMD), filiale pharmaceutique du groupe américain Dow Chemical, va passer sous le contrôle du chimiste allemand Hoechst. Les deux sociétés ont finalisé l'accord de vente le 4 mai.
Moyennant un prix de 7,1 milliards de Dollars (1$Us=8,42DH), MMD va permettre à Hoechst de prendre pied aux Etats-Unis tout en renforçant sa présence dans la branche des médicaments génériques, avec un volume annuel évalué à plus de 500 millions de Dollars. Elle va surtout permettre au groupe de se hisser au deuxième rang mondial derrière le Britannique Glaxo-Wellcome qui est en cours de fusion.
MMD pèse 3,1 milliards de Dollars de chiffre d'affaires (résultats 1994) et réalise 66% de son activité aux Etats-Unis, le reste étant réparti entre l'Europe et l'Asie.
La filiale de Dow Chemical est connue pour ses médicaments destinés notamment aux maladies cardio-vasculaires, gastriques et du système nerveux.
Hoechst, qui a réalisé en 1994 un chiffre d'affaires de 10,3 milliards de Marks (1DM=6,11DH), est surtout présent dans les domaines du diabète et des maladies vasculaires, deux branches jugées complémentaires de celles de MMD.

En outre, le groupe allemand va rebaptiser l'ensemble de son pôle pharmaceutique en l'appelant Hoechst Marion Roussel, Roussel Uclaf étant sa filiale française.
Comptant 44.000 personnes dans le monde, ce pôle sera dirigé par le Français Jean-Pierre Godard, actuel patron de Roussel Uclaf, et par Richard Markham, le président de MMD.
Par ailleurs, Hoechst projette d'accroître rapidement la productivité de ses activités dans la santé. L'objectif affiché par le président du directoire, M. Jürgen Dormann, est de doubler la marge opérationnelle du secteur d'ici à 1998-1999 pour la porter à 20% des ventes. L'amélioration de la productivité du groupe devrait passer "avant tout" par des efforts de réduction des coûts. En deux ans, Hoechst table sur des économies de l'ordre de 200 millions de Marks.
Le programme d'austérité comprend des suppressions de postes en Allemagne (800 au total entre avril 1993 et janvier 1995), des fermetures de sites ainsi que le rapatriement à Francfort de certaines activités. Ce plan s'étend également aux investissements et aux frais de recherche qui vont être révisés à la baisse. Le groupe explique en effet qu'il ne veut plus développer que des molécules disposant d'un chiffre d'affaires potentiel d'au moins 500 millions de Marks par an. Parallèlement, le chimiste a mis en oeuvre un plan pour réduire de 30 à 40% la période de mise au point des nouveaux médicaments. Enfin, il entend continuer à couper dans ses frais de production à hauteur de 5% l'an.

Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc