×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Peugeot-Citroën
    680 millions d’euros de bénéfice semestriel

    Par L'Economiste | Edition N°:3330 Le 29/07/2010 | Partager

    . En 2009, le groupe avait essuyé une perte de 826 millions d’euros. Nouveaux modèles, demande mondiale bien orientée…PSA Peugeot Citroën, le constructeur automobile français, a réalisé au premier semestre un bénéfice net de 680 millions d’euros, contre une perte nette de 962 millions un an auparavant. La firme prévoit un bénéfice opérationnel courant de l’ordre de 1,5 milliard d’euros sur l’année. Le chiffre d’affaires semestriel a atteint 28,394 milliards d’euros, en hausse de 20,8% (et de 15,5% à périmètre et change constants), indique le groupe. PSA attribue cette progression au «succès des nouveaux modèles», à des «gains de parts de marché» ainsi qu’à une «demande mondiale bien orientée». Le résultat opérationnel courant est «largement positif», comme attendu par le groupe dans ses prévisions actualisées en avril, à 1,137 milliard d’euros (contre une perte de 826 millions d’euros au premier semestre 2009). La marge opérationnelle courante atteint ainsi 4% du chiffre d’affaires. Dans ce cadre, la division automobile, qui représente les trois quarts de l’activité du groupe, s’est redressée, dégageant un résultat opérationnel courant positif, de 525 millions d’euros, contre une perte de 904 millions un an auparavant, pour un chiffre d’affaires de 21,174 milliards (+13,5%). La marge opérationnelle courante de l’activité automobile se situe ainsi à 2,5%.PSA table sur un «environnement européen plus difficile» (marché automobile en baisse de 7% sur l’année), mais estime cependant que la division automobile sera «proche de l’équilibre au second semestre». PSA prévoit aussi cette année une croissance à deux chiffres en Chine et à un chiffre en Amérique latine, deux zones de développement prioritaires. Dans ce contexte, le groupe anticipe un bénéfice opérationnel courant de l’ordre de 1,5 milliard d’euros sur l’année. Philippe Varin, président de PSA, juge le groupe «en ordre de marche pour renouer durablement avec la rentabilité». Il a souligné que les résultats du premier semestre reflètent des «gains de parts de marché et l’impact du plan de performance» mis en place à fin 2009. Ce plan d’économies a contribué pour 854 millions à l’amélioration du résultat opérationnel courant, a précisé PSA, qui estime que ce chiffre est «en ligne avec l’objectif» d’économies de 3,3 milliards d’euros sur trois ans d’ici 2012, dont un tiers en 2010. Varin a d’autre part souligné que la création récente d’une seconde joint venture en Chine (avec le constructeur Changan) constituait «une étape majeure» pour le développement des activités hors d’Europe, qui est l’un des objectifs majeurs du président de PSA. Il s’est dit «confiant» dans la capacité du groupe à réaliser 50% de ses ventes de véhicules hors d’Europe en 2015, contre un tiers au début 2010. F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc