×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Permis Shell: l’UE demande les raisons du retrait à la Russie

Par L'Economiste | Edition N°:2365 Le 20/09/2006 | Partager

. Le montant de Sakhaline-2 avoisine les 20 milliards de dollarsLa Russie doit «identifier clairement» les problèmes à l’origine du retrait du permis environnemental accordé au groupe pétrolier Shell pour l’exploitation de l’immense champ gazier et pétrolier de Sakhaline-2, en Extrême-Orient russe, a indiqué hier la Commission européenne. «Si des problèmes ont été identifiés pour le développement de Sakhaline-2, ils doivent l’être clairement et sans ambiguïté, et Shell doit disposer d’un délai approprié pour les résoudre en fonction de critères clairs et bien définis, établis à l’avance», souligne le commissaire européen à l’Energie Andris Piebalgs. «Pour que les sociétés soient prêtes à investir des milliards d’euros dans des projets énergétiques, il faut un climat d’investissement sûr et prévisible  en Russie comme dans l’UE ou dans n’importe quel pays. Le Parquet général russe a annoncé hier qu’il annulait «l’expertise écologique», un document relatif au respect de l’environnement qui permettait au groupe anglo-néerlandais Shell de développer Sakhaline-2. Ce projet de 20 milliards de dollars (15,8 milliards d’euros), lancé dans le cadre d’accords dits de partage de production, constitue le plus important investissement privé jamais engagé dans le secteur énergétique dans le monde. Le Parquet a justifié le retrait du permis accordé à Shell dans les années 1990 notamment par le fait que le groupe européen n’avait pas fourni de «documents suffisamment approfondis et complets» pour prouver le respect total des normes environnementales.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc