×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Pêche et immigration au menu de la brève visite de Youssoufi

    Par L'Economiste | Edition N°:817 Le 25/07/2000 | Partager

    • Manifestation de pêcheurs espagnols devant le Premier ministre marocain• Plus de 4.700 clandestins ont été arrêtés sur les côtes de Cadix contre 3.000 l'année dernière sur tout le territoire espagnolLE dossier de la pêche a été au centre des débats du Premier ministre Abderrahman Youssoufi et de son homologue espagnol, José Maria Aznar. C'était lors de la visite informelle qu'a entreprise M. Youssoufi le week-end dernier en Espagne. Le choix du lieu de la rencontre n'a pas été fait au hasard.Le Sud de l'Espagne accueille les ports d'attache de la majeure partie de la flotte opérant sur les eaux territoriales marocaines. Et lors de la traversée du Fleuve de Guadalquivir dans la petite localité de San Lucar De Barrameda au Sud de l'Espagne, M. Youssoufi et son homologue espagnol ont rencontré un groupe de pêcheurs de la zone. Ce groupe réclamait au Premier ministre marocain la signature urgente d'un nouvel accord de pêche. En effet, pour les pêcheurs, la situation devient de plus en plus grave vu que les aides européennes en matière de pêche seront arrêtées le 31 décembre prochain. Plus de 4.000 pêcheurs dépendent de l'accord. Mais ces derniers n'ont pas manqué de manifester leur pessimisme quant à la rencontre des deux Premiers ministres. Ils accusent les autorités de leur pays d'avoir rendu le secteur dépendant du tomber dans la même situation Maroc. «Nous ne pouvons pas tous les quatre ans«, indique M. Antonio Carbonell, président du patronat des pêcheurs andalous, dans une déclaration rapportée par la presse espagnole. La visite de M. Youssoufi est intervenue à quelques jours du lancement à Rabat de la réunion technique entre représentants marocains et européens sur la pêche.Par ailleurs, les deux chefs de gouvernement ont traité d'autres thèmes d'actualité dont celui de l'immigration. En effet, rappellent les médias espagnols, cette année le phénomène de l'immigration clandestine s'est fait particulièrement sentir sur les frontières espagnoles. A titre d'exemple, uniquement à Cadix jusqu'à mi-juillet, près de 4.700 clandestins ont été arrêtés, alors que sur l'ensemble du territoire espagnol, l'année dernière leur nombre n'a pas dépassé les 3.000.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc