×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Pêche en Méditerranée
Alléger la pression sur les zones côtières

Par L'Economiste | Edition N°:2915 Le 04/12/2008 | Partager

. La commission générale tient son conseil scientifique à Marrakech. La protection du patrimoine halieutique au centre des discussionsRevoir la réglementation du maillage sélectif des chalutiers, étudier le redéploiement de la flotte des chalutiers vers des zones plus profondes, alléger la pression sur les zones côtières, réévaluation de la contribution de la pêche artisanale au développement socioéconomique des zones adjacentes et la protection de l’environnement et du patrimoine halieutique. Autant de sujets d’importance débattus du 2 au 5 décembre par les membres du Comité scientifique consultatif (CSC) de la Commission générale des pêches en Méditerranée (CGPM). Ce comité tient, en effet, sa 11e session à Marrakech, co-organisée avec l’Institut national de recherche halieutique (INRH). L’enjeu est de faire adopter des mesures rigoureuses de conservation et de gestion de la pêche, lors de la prochaine réunion de la CGPM. De fait, les recommandations de ce comité scientifique sur l’état d’exploitation des principaux stocks au niveau de chaque pays membre devront être transformées, après approbation de la CGPM, en mesures obligatoires aux pays de la zone. A noter que la session du CSC se tient au lendemain de la 16e réunion de la Commission internationale pour la conservation des thonidés, une organisation de pêche intergouvernementale, qui a ramené les prises de thon rouge de 28.500 tonnes à 22.000 en 2009. Un acquis mineur puisque les recommandations des scientifiques sont de 15.000 tonnes/an au maximum (cf. www.leconomiste.com). On pourrait réduire aussi de 10% le quota de pêche.De son côté, le CSC milite plus globalement pour la protection de la biodiversité en Méditerranée. Sujet passionnel aux lourdes implications environnementales, économiques et sociales. «Les politiques de développement halieutique se trouvent justement confrontées à la fragilité de l’écosystème marin en Méditerranée, à ses potentialités limitées et à la grande convoitise dont il fait l’objet», insiste Mohamed Tarmidi, secrétaire général du département marocain de la Pêche maritime. Pour protéger l’écosystème, il faut d’abord commencer par une bonne évaluation des stocks. Le CSC a démarré un processus - via ses organes subsidiaires et des projets régionaux - de mise en place d’un bon système de suivi et de gestion concertée des stocks. La CGPM a été créée en 1949 par un accord international conclu lors da la constitution de la FAO. Ses principales missions demeurent la promotion du développement, la conservation et la gestion des ressources marines vivantes. La formulation et la recommandation des mesures de conservation en plus de la promotion de projets coopératifs de formation font également partie de ses prérogatives.


90.000 tonnes/an

AU Maroc, la pêche en Méditerranée représente en volume moins de 10% de la production nationale, avec 90.000 tonnes pêchées annuellement. «Mais en valeur, elle représente plus de 25%», souligne M’hamed Idrissi, bio économiste au centre régional de l’INRH à Tanger. Les côtes marocaines hébergent des ressources halieutiques variées à l’instar des poissions migrateurs comme le thon rouge, l’espadon et les mammifères marins. L’activité de la pêche dans la zone revêt un poids social important. On dénombre 7 principaux ports et 86 sites de pêche artisanale au Maroc.B. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc