×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Eco-Consom

    Pauvre mâle

    Par L'Economiste | Edition N°:204 Le 16/11/1995 | Partager

    Encore une histoire d'insecte pour montrer que les femelles dominent dans la sexualité. Scientific American rapporte qu'un savant a "percé" l'énigme de l'araignée australienne. Le mâle est croqué par la femelle, 50 fois plus grosse que lui, après la copulation. Pourtant, avec les organes sexuels en ressort, il devrait être un macho miniature. Mais quand il injecte son sperme, fertilise tous les oeufs, il se donne en repas en s'offrant aux mâchoires de la belle pour un dernier baiser. Il faut mourir pour donner la vie, ceci pour éviter à la grosse d'aller, parce qu'elle a faim, copuler avec un autre mâle, pour le dévorer. La femelle a une grosse fringale après.
    Heureusement que dans l'espèce humaine, on se contente d'une cigarette après l'amour.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc