×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

P.-O.: Bush va-t-il encourager la colonisation?

Par L'Economiste | Edition N°:1748 Le 15/04/2004 | Partager

«LE président américain George W. Bush détruirait le processus de paix s'il offrait le moindre encouragement à la colonisation des territoires palestiniens au Premier ministre israélien Ariel Sharon». C'est ce qu'a déclaré, hier mercredi, le chef du gouvernement palestinien Ahmad Qoreï. «Toute parole qui pourrait encourager la colonisation ou la construction du mur (en Cisjordanie) équivaudrait à une dangereuse destruction du processus de paix et ne laisserait rien à négocier avec les Israéliens», a-t-il affirmé quelques heures avant la rencontre entre Ariel Sharon et le président américain à la Maison-Blanche. Le New York Times a indiqué mercredi que le président Bush avait l'intention de publier une déclaration après cette rencontre, qui reconnaîtrait le droit d'Israël à conserver certaines des colonies installées en Cisjordanie dans le cadre d'un accord de paix avec les Palestiniens. «Nous espérons que l'administration américaine assumera ses responsabilités en tant que principal parrain du processus de paix, et surtout de la «feuille de route», et qu'aucune récompense ne sera offerte aux dépens d'aucun des partenaires, faute de quoi cela signifierait qu'il n'y a pas de paix réelle», a poursuivi Qoreï. Sharon espère obtenir le soutien américain pour son plan de séparation d'avec les Palestiniens, qui prévoit l'évacuation des 21 colonies israéliennes installées dans la bande de Gaza et de quatre autres implantations dans le Nord de la Cisjordanie. Il souhaite aussi obtenir une déclaration américaine affirmant que les réfugiés palestiniens ne seront pas autorisés à revenir en Israël, mais uniquement dans le futur Etat palestinien.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc