×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Ouverture d’un centre de formation offshore

    Par L'Economiste | Edition N°:2362 Le 15/09/2006 | Partager

    . Un partenariat entre la société française SQLI et l’université Mohammed-Ier  La société française SQLI a signé une convention de partenariat avec l’Université Mohammed-Ier d’Oujda. «Ce partenariat permet à SQLI de renforcer son dispositif en se dotant de pôles spécialisés dans des technologies et des métiers de pointe», précise Yahya El mir, président du directoire de SQLI. Cet partenariat porte sur plusieurs volets: la création d’un centre de recherche et de développement informatique et offshore, spécialisé dans les technologies Open Source.D’ores et déjà, l’Ecole nationale de technologie appliquées d’Oujda (ENSA) fournit des ingénieurs à SQLI après que ces diplômés ont suivi cet été un stage encadré par des formateurs venus de France. Le centre  de recherche, de développement et offshore est déjà opérationnel avec ces nouvelles recrues qui travaillent sur les premiers projets Open Source offshore. En parallèle, des missions conjointes de recherche-développement fédérant les ingénieurs SQLI et les universitaires sont sur le point de démarrer. Par ailleurs, selon Larbi Rouby, directeur de l’ENSA-Oujda, les effectifs seront renforcés et un programme détaillé de travail sera élaboré par la suite entre l’école et la société française. Au terme de cette convention, SQLI  bénéficie, au sein de l’université, d’un vivier de ressources hautement qualifiées et de locaux entièrement équipés. Il s’agit notamment de salles de développement, de réunion, de conférence, de formation… En contrepartie, SQLI met une plate forme de cyberapprentissage à la disposition de l’université, tandis que les experts du groupe français interviendront dans le cadre de formations spécifiques. A noter que SQLI est une société de services et que c’est l’un des acteurs majeurs de l’activité en France, avec 1.200 collaborateurs. Présent en Suisse et désormais au Maroc, le groupe a réalisé, en 2005, un chiffre d’affaires de 59,2 millions d’euros. Au titre du premier trimestre 2006, il a enregistre une progression de 65 %. Pour exercice en cours, le CA prévu est de 90 millions d’euros au titre. M. Z.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc