×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Oujda: Ouverture d’un guichet Fogarim

    Par L'Economiste | Edition N°:2490 Le 22/03/2007 | Partager

    . Objectif: faciliter l’accès au crédit. 320 ménages ont bénéficié du produit en 2006  LE crédit Fogarim, destiné à faciliter l’accès au logement aux personnes à petits revenus, reste encore méconnu. Aussi, des campagnes de sensibilisation sont menées à l’échelle du Royaume pour promouvoir ce produit. La région de l’Oriental n’est pas en reste et a tenu, récemment, son salon «Fogarim expo Oujda 2007». Ce salon organisé par le ministère délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme et la Chambre de commerce, d’industrie et de service d’Oujda, a été l’occasion d’ informer les citoyens sur les opportunités offertes par ce crédit destiné aux ménages à revenus irréguliers ou modestes. Les conférences, animées par Abdelmalek Latifi et Abdelaziz Bounakhla, respectivement directeur au ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et chef du département des fonds à la Caisse centrale de garantie (CCG), ont permis aux nombreux visiteurs de mieux appréhender le concept du programme, les modalités et les mesures à entreprendre pour pouvoir accéder aux crédits accordés pour acquérir son propre logement. Les agences bancaires de la région et les promoteurs immobiliers étaient également au rendez-vous. Depuis le lancement du programme Fogarim, seulement 320 ménages en ont bénéficié dans la région de l’Oriental. La totalité des crédits accordés représente un montant de 5,38 millions de DH. A l’échelle nationale, le nombre de bénéficiaires du crédit Fogarim a atteint, en 2006, 17.000 personnes totalisant des crédits estimés à 2,2 milliards de DH. Depuis l’organisation du salon Fogarim, plus de 1.074 personnes ont sollicité le nouveau guichet dédié à ce service. Il s’agit notamment des populations visées par le projet de recasement Al Wahda et Ennajd. Un projet inscrit dans le programme «Ville sans bidonvilles». A noter aussi que l’initiative de sensibilisation est prévue sur l’ensemble des provinces de la région. Des provinces où le secteur de l’informel prédomine à plus de 70%.


    Non à la violence contre les femmes

    LE Centre social de l’association Aïn El Gazal 2000 d’Oujda qui accueille les femmes battues vient de publier son rapport 2006. 70% d’entres elles sont mariées et mères de famille. 60 % ont vécu auprès de leurs époux entre 1 et 20 ans. Parmi ces victimes de la violence, les mères ayant entre 1 et 5 enfants représentent environ 62 % et les sans profession 95%. Par ailleurs, souligne le rapport, la tranche d’âge 21-40 ans est la plus représentative.Ces violences vis-à-vis des femmes s’exercent, selon le rapport 2006, sous 5 formes différentes. La femme subit des violences physiques, psychologiques, sexuelles, juridiques ou économiques. Pour lutter contre le fléau, l’association Aïn El Gazal intensifie ses opérations de sensibilisation auprès de la population. Des programmes pour aider les femmes dans leurs démarches administratives (divorce, plaintes judiciaires etc.) sont prévus. Des avocats, psychologues et des assistantes sociales sont mis à leur service.De notre correspondant,Mohammed ZERHOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected].com
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc