×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Oujda: Les petits élus formés à la vie publique

Par L'Economiste | Edition N°:2649 Le 12/11/2007 | Partager

. Des jeunes Marocains et Français débattent d’un projet urbain. Le conseil municipal de l’enfant manque de moyens Apprendre à gérer la chose publique, c’est la mission dont est chargée une délégation française, conduite par Dominique Sanchez, de la mairie d’Aix-en-Provence (France), depuis plusieurs jours. «Nos élus juniors et seniors ont beaucoup d’expérience à partager et d’expertise à transférer», explique Sanchez. Arrivée à Oujda, début novembre, la délégation a organisé plusieurs ateliers avec les jeunes membres du conseil municipal de l’enfant. Au programme, la mise en place d’un Plan de déplacement urbain (PDU) ainsi que le lancement de nombreux projets de requalification urbaine. Les enfants d’Oujda et les jeunes d’Aix-en-Provence ont été invités à proposer des pistes de travail dans ce sens. Les recommandations seront envoyées aux responsables de la ville, notamment à la wilaya et la commune urbaine d’Oujda. A charge pour eux, ensuite, de les prendre en considération. De l’avis des organisateurs, la rencontre a été très fructueuse. Même si au grand regret de nombreux d’observateurs, le conseil municipal de l’enfant reste réduit à sa plus simple expression. En clair, depuis qu’il a été créé en 2005, ses activités se limitent à la théorie. En effet, cette jeune collectivité locale ne dispose d’aucun moyen de fonctionnement. Les jeunes conseillers marocains, contrairement à leurs homologues d’Aix-en-Provence sont livrés à eux-mêmes: pas de salle de réunion, de bureaux, de moyens logistiques (téléphone, fax, Internet…). Bref, rien n’est mis à leur disposition pour une réelle mise en œuvre de ce jeune organisme élu. Mais, en attendant que la prise de conscience s’opère chez les représentants municipaux adultes, les jeunes élus d’Oujda seront reçus au début de l’année prochaine à Aix-en-Provence, où ils pourront découvrir les réalisations de leurs homologues français.De notre correspondant, Mohammed Zerhoudi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonnement[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc