×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Oujda : Grosse opération lifting pour les façades

    Par L'Economiste | Edition N°:2362 Le 15/09/2006 | Partager

    . Le beige décrété couleur de la ville. Un marché appréciable pour les entreprises et artisans locaux  La capitale de l’Oriental a décidé de se faire belle et de s’attaquer à ses façades. Après moultes concertations, Oujda a opté pour le beige, afin d’uniformiser les couleurs des habitations et immeubles. Une journée d’information et de sensibilisation a été organisée dans ce sens, mardi dernier, par les représentants de la commune urbaine d’Oujda au siège de la Chambre de commerce, d’industrie et des services (CCIS). Il s’agit aujourd’hui de mobiliser la population et de l’inviter à adhérer à ce vaste chantier. «La ville appartient à ses habitants», déclare un responsable communal. Le choix du beige n’est pas anodin : cette couleur se distingue par sa résistance aux conditions climatiques d’Oujda: froid rigoureux en hiver, canicule en été. Il faut en effet une teinte qui supporte les écarts du thermomètre. Autre objectif : en finir avec ce patchwork de couleurs qui caractérisent actuellement la ville. De fait, les habitants et les promoteurs se sont laissés aller à toutes les extravagances, sans souci d’esthétisme. Ces travaux représentent également une belle opportunité d’affaires et d’emploi pour les professionnels locaux, industriels de la peinture et du bâtiment, petits artisans. Ces derniers étaient d’ailleurs en grand nombre à la réunion tenue à la CCIS. «La décision d’uniformiser la couleur des façades sera effective après son homologation par arrêté communal obligatoire», souligne Lakhdar Hadouch, président de la Commune. Et d’ajouter que tout permis d’habiter ne sera délivré que si la façade est peinte en beige et crème (pour les portes et fenêtres). A noter aussi que les propriétaires qui effectueront pas les travaux de peinture requis seront passibles d’une amende. Enfin, cette décision intervient à un moment où de notables chantiers de requalification sont lancés à Oujda.De notre correspondant,Mohammed Zerhoudi

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc