×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Ouarzazate/tourisme: Bonne reprise en juillet

Par L'Economiste | Edition N°:2860 Le 15/09/2008 | Partager

. Les nuitées en hausse de 12% par rapport à 2007 . Les professionnels veulent animer la basse saison Le mois de juillet a-t-il sonné la reprise de l’activité touristique pour la destination Ouarzazate? La hausse enregistrée en matière de nuitées touristiques en ce mois est spectaculaire. Avec 12% de nuitées de plus que le mois de juillet de 2007, les professionnels ont renoué avec l’espoir d’une année normale. Le mois de juillet étant considéré comme le début d’une basse saison qui dure jusqu’au mois de décembre. Il s’agit en fait de la meilleure performance pendant les sept premiers mois de l’année 2008. Si les nuitées ont connu une hausse pendant ce mois, les arrivées dans les hôtels classés, quant à elles, ont accusé une légère baisse. Ceci s’explique par l’entame des préparatifs du film «Prince of Persia». D’ailleurs, les 31.222 nuitées dépassent même le mois de juillet 2001, lorsque le tourisme n’avait pas encore subi le coup dur du «11 Septembre». Cette hausse s’explique, selon le ministère du Tourisme, par les résultats positifs enregistrés tant par les touristes non résidents (+8%), que par les résidents (+43%), générant respectivement 55% et 45% des nuitées additionnelles globales réalisées à Ouarzazate. Pour ce qui est du taux d’occupation réalisé en ce mois, il n’est pas sorti de la fourchette habituelle. Avec 17%, les hôteliers ne cachent pas leur joie, stimulés en cela par la qualité haut de gamme qui caractérise leur clientèle. Les comédiens et techniciens de cinéma sont, en effet, des consommateurs réguliers. Ce qui permet de pallier les déficits accusés lors des derniers mois.

Forte affluence des résidents
Par ailleurs, le nombre de nuitées enregistrées lors des sept premiers mois de 2008 a accusé une baisse de 7%. Une baisse attribuée par le département de Mohamed Boussaid à un recul des nuitées des touristes non-résidents (-10%), ce qui a été fortement amorti par une hausse de nuitées des résidents (+23%).Plusieurs observateurs nuancent, cependant, ces chiffres officiels. Pour eux, ces nuitées ne reflètent pas la réalité touristique, étant donné que les touristes prennent aussi d’autres chemins non conventionnels. Plusieurs résidences touristiques, auberges, gîtes et autres modes d’hébergement qui occupent de plus en plus de terrain, n’avancent pas les véritables chiffres. D’ailleurs, leur ascension n’est plus à cacher. Le nombre des nuitées réalisées dans les résidences touristiques a été pratiquement multiplié par quatre durant les sept premiers mois de l’année en cours. Pour dynamiser l’activité touristique, surtout durant la basse saison, les professionnels planchent sur les possibilités de programmer quelques activités d’animation. On avance dans ce cadre l’organisation de deux festivals entre les mois de septembre et janvier. La haute saison est déjà assez bien meublée par les rendez-vous de «la Rose de Kelâat M’gouna» et du «Tapis de Taznakht». De notre correspondant, Ali RACHDI
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc