×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Ouarzazate adopte son plan de développement communal

    Par L'Economiste | Edition N°:3428 Le 21/12/2010 | Partager

    . Un investissement de 950 millions de DH. 177 projets pour dynamiser la régionOuarzazate a, désormais, son plan de développement communal (PDC), voté à la fin du mois d’octobre dernier. Conformément à la charte communale, cette feuille de route pour les six prochaines années (2010/2016) a été réalisée par les élus en concertation avec les représentants de la société civile et les agents de développement de la province. Ce PDC, à portée politique et stratégique, définit les objectifs de développement poursuivis par la commune en précisant les principes fondamentaux de la planification communale avec une vision futuriste commune et une bonne gouvernance locale et participative des volets matériels et humains. La politique de la ville vise donc quatre axes stratégiques. Ils sont relatifs à l’amélioration des équipements et des services essentiels, la qualification du tissu économique, social, culturel et sportif, la promotion des volets de l’habitat et de l’environnement et enfin la bonne gouvernance. De fait, la réalisation de grands chantiers est appelée à être menée parallèlement à une dynamique socio-économique à même d’améliorer les conditions de vie des citoyens.Ainsi, pour la période 2010/2016, le nombre global de projets programmés est de 177 pour une enveloppe budgétaire de 950 millions de DH. Pour ce qui est du financement, la commune de Ouarzazate a eu recours à trois modes: financement propre, avec des partenaires et celui des partenaires. Concernant les projets financés principalement par la commune, ils sont au nombre de 57 et leur coût global est de près de 72 millions de DH. Ces projets concernent la réhabilitation urbaine de la ville avec une généralisation des infrastructures de base et une amélioration de la qualité des services offerts aux citoyens, soit 16 projets pour plus de 42 millions de DH. D’un autre côté, près de 9 millions de DH ont été alloués à 14 projets relatifs à la réhabilitation du tissu économique et au renforcement des secteurs social, culturel et sportif. Le volet concernant la préservation de l’environnement et la gestion des espaces verts va nécessiter, quant à lui, près de 17 millions de DH pour 19 projets. Enfin, 8 projets vont être dédiés au renforcement de l’institution communale et à l’instauration des principes de bonne gouvernance pour près de 4 millions de DH.Par ailleurs, les projets programmés en partenariat se montent à 34 et nécessiteront une enveloppe budgétaire d’un montant de 434 millions de DH dont plus de 66 millions financés par la commune urbaine de Ouarzazate. C’est le volet relatif au renforcement économique dans les domaines touristique et cinématographique qui bénéficiera de la plus grosse part de ce budget, soit plus de 200 millions de DH pour les 14 projets programmés dans cette rubrique et qui sont aussi axés sur le volet social, culturel et sportif. Les 20 projets restants, d’une valeur de plus de 220 millions de DH, concernent, entre autres, la réhabilitation de la gare routière, des voiries et l’éclairage public. Ils concernent aussi l’amélioration de l’environnement avec une grande priorité: les espaces verts. Enfin, les projets financés par des services extérieurs et par d’autres partenaires s’élèvent à 86 et nécessiteront un investissement de l’ordre de près de 444 millions de DH. Au programme, raccordement aux réseaux électrique et d’eau potable, et aussi amélioration de l’infrastructure de base et travaux publics pour une enveloppe budgétaire de près de 138 millions de DH. Le volet touristique et cinématographique tient aussi une place très importante dans le programme des partenaires extérieurs qui lui réservent 142 millions de DH de leur budget. Enfin, les 164 millions de DH restants sont réservés à l’assainissement liquide et l’habitat pour un meilleur environnement.«L’objectif stratégique de ce plan de développement communal est de tout mettre en œuvre afin d’optimiser les ressources humaines et naturelles de la province», souligne Abderrahmane Drissi, président de la commune de Ouarzazate. «L’implication des acteurs et intervenants de la société civile est déjà effective», a-t-il ajouté.


    Autodidacte

    Pour la réalisation de son PDC, la commune de Ouarzazate n’a pas eu recours à un bureau d’études. Ce sont les élus, les services extérieurs et les acteurs de la société civile qui, en treize ateliers de préparation du projet de plan, ont élaboré des programmes et solutions pour la réalisation de ce projet et de cette vision pour un développement équilibré qui prenne en considération les besoins de toutes les classes sociales. La vision stratégique de la commune consolidera ainsi Ouarzazate et sa région en tant que pôle touristique et cinématographique influent au niveau national à l’horizon 2020. De notre correspondante,Fatiha NAKHLI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc