×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Oriental: Les investissements ont triplé

    Par L'Economiste | Edition N°:2489 Le 21/03/2007 | Partager

    . Succès du programme Moukawalati. Une banque de projets rentables bientôt disponible  Au terme de l’exercice 2006, le Centre régional d’investissement de l’Oriental a enregistré la création de 161 entreprises totalisant un montant d’investissement de 10,6 millions de DH, soit une progression de 11,8% par rapport à l’exercice précédent. Par secteur d’activité, le commerce arrive en tête avec un taux de 40,9% devant les secteurs services et BTP. Ces derniers enregistrent des taux respectifs de 32,9 et 24,2%.En matière d’intention de création d’entreprise, le CRI a accordé 455 certificats négatifs, dont 73,6 reviennent aux SARL et 21,5 % aux personnes physiques. En revanche, la répartition sectorielle par activité donne les services en première place avec un taux de 38,8 % suivis du BTP (32,5%) et du commerce (18,6%). Par ailleurs, dans le cadre du programme Moukawalati, 163 projets dont 135 ont été validé. Le tout représente 560 emplois et un investissement total de 30 millions de DH. Quant au guichet d’aide aux investisseurs, la commission régionale a approuvé 132 projets d’investissement pour un montant de plus de 5 milliards de DH avec la création de 11.683 emplois. Le tourisme, avec un taux de 36,6%, soit 4.276 postes, est le principal générateur d’emplois prévus. Le coût d’investissement dans ce est estimé à 2,6 milliards de DH contre 176 millions de DH en 2005. L’habitat atteint, lui, 1,66 milliards de DH contre 148 millions l’année précédente. Ainsi, le montant global d’investissement réalisé au titre de l’exercice 2006 affiche une hausse de plus de 296 % par rapport à 2005. Ces résultats positifs sont à attribuer, selon Farid Chourak, directeur du CRI, au lancement de grands chantiers structurants, comme la station balnéaire de Saïdia. La promotion a également porté ses fruits puisque les investisseurs nationaux et étrangers se font plus nombreux. Toutefois, ces résultats pourraient être encore plus probants si les pro-jets d’accompagnements étaient réalisés. «En ce domaine, les opérateurs locaux se font trop timides», ajoute Chourak. Pour y remédier, le CRI annonce la mise en place d’une banque de projets rentables. Celle-ci sera à la disposition de l’entrepreneuriat régional.De notre correspondant, Mohammed Zerhoudi

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc