×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprise Internationale

    Oracle 8 et le NC: Un nouveau tournant pour les réseaux

    Par L'Economiste | Edition N°:288 Le 10/07/1997 | Partager

    Oracle Corporation annonce un système de gestion de base de données encore plus puissant et met son NetWork Computer sur le marché.


    Provocateur comme un challenger. C'est Larry Ellison qui présentait le 24 juin dernier son dernier-né, Oracle 8, et un autre bébé annoncé depuis des mois, le NetWork Computer.
    Provocateur, Larry Ellison l'est d'abord dans la forme. Des produits de haute technologie ne peuvent être annoncées au monde que par les canaux des nouvelles technologies. De New York et en visioconférence, sur plusieurs villes du monde, il fait ses démonstrations. Provocateur, le patron d'Oracle ne se gêne pas pour nommer Bill Gates. Il se paye une tranche de publicité comparative. Il rappelle que le patron de Microsoft, l'homme le plus riche du monde, a mis un an à croire en Internet et 6 mois pour admettre le NC. Celui-ci, appelé à l'origine PC/Net, est né autour d'Internet. L'idée était de créer un terminal sans disque dur pour se brancher au réseau. Les logiciels, les données seraient stockés dans des serveurs.
    Pour le NC, il ne subsiste que le clavier et l'écran. On nous avait promis le branchement sur l'écran TV. Ce n'est pas encore prêt.
    Pour l'heure, le «Network in a box» est un boîtier, gros et noir comme un décodeur de 2M, qui se branche facilement à l'écran, au clavier et à la prise 110/220. C'est aussi facile que le jeu de votre fils aîné.

    Larry Ellison tient à faire les branchements lui-même, et en direct, pour montrer que c'est simple.
    Le spécialiste du soft touche au hard, et même y investit à l'occasion et ne se contente plus de réaliser 5,7 milliards de Dollars dans les bases de données et les logiciels. Il a créé NCI, NetWork Computer Inc, une filiale pour fabriquer les NC à partir des microprocesseurs d'Intel, qu'il embarque dans le navire. Pas question de laisser Andy Grove entre les mains des fabricants de PC, les Compaq et les Acer.
    La firme entretient alors l'idée que les PC sont chers, inaccessibles à la majorité. Ne dites plus que 30% des familles américaines sont équipées d'un micro-ordinateur. Dites 70% ne sont pas équipées, et dans le monde 98% des familles n'accèdent pas à l'informatique. Alors, familles, écoles, services publics désargentés, entreprises, à votre NC à 400 Dollars.
    Saisissez, calculez, éteignez, tout restera stocké sur des serveurs, entretenus par des professionnels.
    N'ayez crainte pour la sécurité, il s'occuperont de la sauvegarde et des back-up sur leurs matériels puissants. L'accès des multiples abonnés à ces services de serveurs sera verrouillé par des cartes à puce des «NC Cards», fabriquées aujourd'hui par Schlumberger.
    Puisque leurs réseaux ont leur matériel et sont appelés à s'étendre encore plus, les logiciels devront être encore plus perfectionnés. Oracle définit alors la NCA, la NetWork Computing Architecture: c'est une «infrastructure ouverte, basée sur les standards du marché». Les informaticiens perdront moins de temps sur les problèmes «d'interopérabilité» et pourront mieux se consacrer au «déploiement des nouveaux systèmes».

    Pour cela, le nouveau Oracle 8 est arrivé. Pour les applications traditionnelles, le commerce électronique (5 à 10 milliards de Dollars dans le monde), Internet (60 millions d'abonnés), Oracle 8 et NCA supporteront les utilisateurs par dizaines de milliers, et fonctionnant en permanence
    Allons y pour les «requêtes en étoile» et les «opérations parallèle». Larry Ellison a la démo sur tous les matériels: du Compaq, du HP, du Bull et de l'IBM. Il veut tourner sur tous les constructeurs. Et soudain la fumée, un serveur brûle. «N'ayez crainte pour vos données». La sauvegarde, la sécurité, c'est un automatisme, une seconde nature dans les systèmes Serveur-NC. Puis il se retouche, renverse un PC qui se brise à terre. «Là vous avez tout perdu avec votre disque dur». Les nouvelles technologies de l'information, les télécoms, Internet, tout cela n'est pas venu tout seul, mais a été décidé politiquement pour développer une activité, relancer l'économie. C'est alors que Larry Ellison appelle Colin Powel, chef d'état-majeur de la guerre du Golf, qui veille à un grand programme de remise à niveau de l'enseignement avec tous les anciens présidents des Etats-Unis vivants. Oracle donnera 100 millions de Dollars. Microsoft réagit en donnant 200 millions de Dollars.

    Khalid BELYAZID

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc